/finance/business
Navigation

Des ententes secrètes lient Hydro-Québec et Amazon

Le prix et la puissance de l’électricité consommée par le géant sont confidentiels

Le centre de données d’Amazon en construction à Varennes.
Photo Chantal Poirier Le centre de données d’Amazon en construction à Varennes.

Coup d'oeil sur cet article

Des ententes secrètes lient Hydro-Québec au géant de la vente en ligne Amazon quant au prix de l’électricité et de la puissance qui sera fournie pour son futur centre de données de Varennes, a appris Le Journal.

« On a des ententes de confidentialité avec Amazon. Et on doit les respecter », a indiqué hier un porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty.

Avec son centre de données en construction à Varennes, Amazon prévoit rapatrier ses activités de stockage de données présentes dans d’autres centres au Québec, assure-t-on.

Or, tout indique que le tarif d’électricité payé par Amazon pour faire rouler ses installations à Varennes sera très alléchant.

Au Québec, le tarif d’électricité pour les centres de données est pourtant régi et réglementé par la Régie de l’énergie. Dans le meilleur des cas, ce tarif peut atteindre 3,95 cents du kilowattheure.

Les Québécois paient en moyenne un peu plus de 7 cents par kilowattheure consommé sur le réseau d’Hydro-Québec.

Rabais supplémentaire

Or, Amazon aura également droit à un rabais supplémentaire (sur quatre ans) de 20 %, applicable dès la première année par Hydro, de 15 %, la deuxième, de 10 % et de 5 %, par la suite. « Un centre de données de cette ampleur pourrait consommer facilement une trentaine de mégawatts (MW) », a fait savoir une source, ajoutant que certains grands centres de données peuvent consommer plus d’électricité (jusqu’à 50 MW).

Il faut noter que d’autres centres de données ont pu bénéficier de ce programme d’aides financières d’Hydro-Québec.

Peu d’emplois

À Varennes, Amazon construira un premier centre de données de 155 000 pieds carrés qui coûtera 81 millions $. Deux autres phases pourraient aussi voir le jour.

Au total, Amazon pourrait investir tout près de 250 millions $ au Québec dans des centres de données au cours des prochaines années.

Un centre de données comme Amazon construira à Varennes nécessitera toutefois peu d’employés sur le plancher. En tout et pour tout, on parle d’une cinquantaine d’employés nécessaire par centre. Jusqu’à présent, Amazon a créé beaucoup d’emplois dans le reste du pays dans ses centres de distribution, mais peu au Québec.

 

Incitatifs pour ouvrir un centre de données au Québec

  • Coût très bas de l’électricité
  • Congé fiscal de 15 M$
  • Amortissement accéléré pour l’équipement informatique
  • Remboursement complet de la TPS et de la TVQ sur la majorité des achats et des dépenses
  • Impôts fonciers calculés pour l’immeuble seulement et non son contenu
  • Soutien du programme Essor (prêt ou garantie de prêt couvrant jusqu’à 70 % d’une perte nette)
  • Crédit d’impôt équivalant à 24 % des salaires jusqu’à concurrence de 20 000 $ par année par employé.

Source : Hydro-Québec

 

Ce qu’ils ont dit

Ce n’est pas quelque chose qui va nous nuire. — Jimmy Couture, Oricom, centre de données québécois


Une fois qu’ils ont une forte présence physique chez nous, on a d’autres outils pour s’assurer que les taxes et impôts sont payés. — Carlos Leitao, porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances


C’est une compagnie que je respecte énormément, mais il faut que leur contribution à l’économie du Québec soit palpable. — Pierre Fitzgibbon, le ministre de l’Économie du gouvernement Legault

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.