/finance/business
Navigation

Desjardins dépense 1,25 million $ pour un programme de recherche en cybersécurité

Desjardins dépense 1,25 million $ pour un programme de recherche en cybersécurité
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Mouvement Desjardins a annoncé, jeudi, une somme de 1,25 million $ sur cinq ans pour un programme de recherche dans le domaine de la cybersécurité et de l’intelligence artificielle (IA) à l’école Polytechnique de Montréal.

L’annonce a été faite par Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, lors des Rendez-vous socio-économiques de Polytechnique Montréal, jeudi, dont il est l’invité d’honneur.

«La cybersécurité est aujourd’hui devenue une sphère d’activité d’importance stratégique, qui fait appel à notre capacité d’innovation [...] En unissant nos forces à Polytechnique, nous aiderons nos membres et clients, particuliers et entreprises, à gérer leurs affaires financières dans un environnement sécuritaire. Nous contribuerons du même coup au renforcement d’un pôle d’expertise québécois de haut calibre en cybersécurité et en intelligence artificielle», a déclaré M. Cormier dans un communiqué.

Pour le directeur général de Polytechnique Montréal, Philippe A. Tanguy, ce partenariat avec Desjardins «arrive à point nommé» puisque de nouvelles technologies comme la connectivité mobile 5G et la popularité croissante de l’internet des objets vont multiplier les données en circulation et les possibilités d’intrusions malveillantes.

«Il faut renforcer et raffiner les mécanismes de défense, former des experts de très haut niveau et épauler de futurs entrepreneurs en cybersécurité», a souligné M. Tanguy.

«Les cyberattaques sont toujours plus sophistiquées», a ajouté José Fernandez, professeur au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal. «Des gouvernements, des banques, des entreprises de premier plan, pourtant bien outillés, ont été déjoués. Nous sommes dans une course perpétuelle contre les cyberattaques. Ce partenariat concrétisera un programme de recherche original, avancé et audacieux qui permettra d’appliquer les techniques d’apprentissage profond en IA aux problèmes fondamentaux de cybersécurité», explique-t-il.

Le partenariat entre Desjardins et l’école Polytechnique devrait permettre d’augmenter la rapidité de détection des incidents de sécurité, d’automatiser les réponses aux incidents et de former une douzaine d’experts de haut niveau à la maîtrise et au doctorat.