/lifestyle/family
Navigation

De plus en plus d’animaux de compagnie au pays

set pet looks
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Un sondage national a été réalisé par Kynetec Canada (anciennement Ipsos) en 2018 pour le compte de l’Institut canadien de la santé animale (ICSA) et les données sur la population d’animaux de compagnie au Canada ont été publiées tout récemment. Ainsi, on y apprend entre autres que le Canada compterait pas moins de 16,5 millions de chats et de chiens. Selon ces données, il y aurait environ 8,2 millions de chiens et 8,3 millions de chats domestiques au Canada. Il s’avère que 41 % des ménages canadiens possèdent au moins un chien tandis que 38 % des ménages ont au moins un chat.

Grosso modo, on peut dire qu’au cours des dix dernières années, le nombre de chats et de chiens a augmenté d’environ 10 % au Canada. Il semble bien que l’amour des animaux ne grandisse sans cesse !

Comme chiens et chats

Le nombre de chiens en 2018 (8,2 millions) a presque rejoint le nombre de chats (8,3 millions). Pour la première fois depuis la prise de ces mesures en 2004, il y a presque autant de chiens que de chats au ­Canada. Toutefois, les chats sont toujours au premier rang. Ils demeurent les plus nombreux.

Si on compare les données de 2018 à celles de 2016, on remarque que la population canine canadienne a continué d’augmenter. Elle est passée de 7,6 millions de chiens dénombrés en 2016 à 8,2 millions en 2018. Par contre, au cours de la même période, la population féline a subi une légère baisse. Toutefois, en comparant les chiffres obtenus à intervalles réguliers depuis 2007, on remarque que le nombre de chiens est en augmentation constante au Canada tandis que le nombre de chats s’est plutôt stabilisé.

Les animaux de compagnie, tout comme les humains, devraient voir leur médecin (ou leur vétérinaire) au moins une fois par année. La raison est simple : la détection précoce de problèmes de santé permet une prise en charge plus rapide et de meilleures chances de succès lors des traitements. L’examen vétérinaire annuel est également un must, car les médecins vétérinaires sont aussi là pour conseiller les propriétaires d’animaux sur les meilleurs soins de base et font de la prévention active pour éviter d’éventuels problèmes de santé.

Pas assez d’examens

Malheureusement, toujours selon le même sondage, le nombre total d’examens vétérinaires annuels signalés par les propriétaires d’animaux de compagnie ne correspond pas au nombre total de chiens et de chats à la charge des Canadiens. En 2018, seulement 86 % des chiens et 57 % des chats ont été vus par un médecin vétérinaire au moins une fois par année. Il faut dire que cette tendance s’est maintenue au cours des dix dernières années. Bref, ce n’est pas tout le monde qui consulte un médecin vétérinaire chaque année pour un examen de santé.

Une bonne nouvelle toutefois : la proportion de propriétaires d’animaux qui consultent « fréquemment » un vétérinaire ou un technicien vétérinaire comme source d’information est toujours en hausse et a considérablement augmenté depuis 2014. L’équipe vétérinaire devrait effectivement être la première source d’information reliée à la santé et au bien-être animal. On prend donc de plus en plus soin de Pitou et Minou.


► Ces chiffres sont tirés d’une enquête nationale réalisée par Kynetec (anciennement Ipsos) auprès de 3026 foyers comptant des animaux de compagnie et correspondent aux tendances historiques obtenues par Kynetec pour le compte de l’Institut canadien de la santé animale (ICSA) depuis 2004. L’enquête complète est disponible sur cahi-icsa.ca.