/finance/business
Navigation

Faillite: Payless Shoe commence ce dimanche des ventes de liquidation dans ses magasins américains

Coup d'oeil sur cet article

 TOPEKA, Kansas – La chaîne de magasins de souliers à rabais Payless ShoeSource procédera dès ce dimanche à des ventes de liquidation dans ses établissements des États-Unis et de Puerto Rico voués à la fermeture d’ici quelques mois.

L’agence de presse Reuters a rapporté jeudi que Payless Shoe prévoyait fermer ses magasins américains dans le cadre d’une deuxième faillite en deux ans, citant des sources proches du dossier.

Vendredi, la compagnie a confirmé l’information, précisant que le processus touchera ses 2100 magasins aux États-Unis et à Puerto Rico. Les ventes de liquidation et la réduction progressive des activités en ligne de la compagnie commenceront dès dimanche, a indiqué l’entreprise.

Payless Shoe prévoit que tous ses magasins visés par le processus resteront ouverts jusqu’à la fin mars et que la majorité d'entre eux le seront jusqu’en mai.

Jeudi, dans son article, l’agence de presse indiquait que le processus n’affecte pas ses franchisés ni ses magasins en Amérique latine. Le sort des magasins canadiens de Payless Shoe n’a pas été précisé, mais lors de la première restructuration de la compagnie en 2017, les établissements du Canada n’avaient pas été touchés.

Le processus de faillite en cours survient alors que Payless n’a pas été en mesure de trouver un acheteur pour ses opérations et actifs, a souligné Reuters.

Payless Shoe avait entrepris une première restructuration en vertu de la législation américaine sur les faillites en avril 2017. Après plusieurs mois, l’entreprise avait réussi à réduire ses dettes d’environ 435 millions $ US.

Payless a été fondée en 1956 par deux cousins, Louis et Shaol Lee Pozez.