/auto/reviews
Navigation

Juste au bon moment

Le nouvel utilitaire à 7-8 places Ascent 2019 est le plus gros véhicule jamais construit par Subaru.
Photo courtoisie Le nouvel utilitaire à 7-8 places Ascent 2019 est le plus gros véhicule jamais construit par Subaru.

Coup d'oeil sur cet article

Subaru dispose désormais d’un gros utilitaire à trois rangées de sièges apte à rivaliser avec les modèles les plus populaires de cette catégorie. On l’appelle l’Ascent.

Il y a un nouvel utilitaire pour les familles nombreuses en ville et c’est chez le concessionnaire Subaru qu’on le trouve. Baptisé Ascent (ascension en anglais), ce véhicule vise les nombreux acheteurs qui ont délaissé automobiles et fourgonnettes au cours de la décennie au profit d’utilitaires comme le Ford Explorer, le Toyota Highlander et le Volkswagen Atlas, nouvelle coqueluche de ce créneau. Pour séduire ces consommateurs, les concepteurs de Subaru misent sur un modèle aux formes massives, spacieux pour ses occupants et leurs bagages, néanmoins apte à réaliser une consommation raisonnable. En prime, sa capacité de remorquage conviendra aux amateurs de nautisme, de camping, de motoneige et quoi encore.

Toutes les versions, sauf l’Ascent Commodité, ont une capacité de remorquage de 2270 kg (5000 lb).
Photo courtoisie
Toutes les versions, sauf l’Ascent Commodité, ont une capacité de remorquage de 2270 kg (5000 lb).

L’Ascent est un véhicule crucial pour Subaru. Plus gros que le Forester, il arrive à point pour permettre à ce constructeur nippon d’accéder au très lucratif créneau des utilitaires de taille moyenne ayant trois rangées de sièges. Un créneau où Subaru avait fait une première incursion pour le moins mitigée en 2005 avec le Tribeca (appelé initialement B9 Tribeca). Offert jusqu’en 2014, ce modèle n’avait pas attiré les foules à cause, entre autres, de dimensions jugées trop petites et d’une allure excentrique. Or, le constructeur n’a pas répété les mêmes erreurs avec l’Ascent. Sa silhouette traditionnelle l’assimile de manière évidente à ses rivaux, à commencer par le Honda Pilot, autre modèle très populaire de sa catégorie. En outre, ses dimensions, qui sont nettement plus importantes que celles du Tribeca, en font le plus gros véhicule jamais fabriqué par Subaru ; un véhicule assez volumineux pour avoir 19 porte-gobelets !

GAMME BIEN DÉFINIE

Un toit vitré panoramique est de série sur toutes les versions de l’Ascent, sauf la Commodité d’entrée de gamme.
Photo courtoisie
Un toit vitré panoramique est de série sur toutes les versions de l’Ascent, sauf la Commodité d’entrée de gamme.

Pour ce nouvel utilitaire, Subaru propose quatre niveaux de dotation appelés Commodité, Tourisme, Limited et Premier, du plus abordable au plus luxueux. Toutes ces versions partagent un équipement de série très convenable comprenant, entre autres, des sièges avant chauffants, un climatiseur à trois zones, une caméra arrière et les systèmes d’infodivertissement CarPlay d’Apple et Android Auto. Un toit vitré panoramique, un hayon à commande électrique et un rideau cache-bagage pour le coffre figurent parmi les équipements réservés aux versions Tourisme, Limited et Premier.

Des roues en alliage d’aluminium font également partie de la dotation de série. Pour les deux versions plus abordables, ce sont des roues de 18 po, alors que les deux autres versions se parent de roues de 20 po certes très seyantes, mais aussi plus coûteuses à chausser de pneus d’hiver.

Le coffre est gargantuesque. Près du hayon, il y a même un espace de rangement sous le plancher.
Photo courtoisie
Le coffre est gargantuesque. Près du hayon, il y a même un espace de rangement sous le plancher.

Côté sécurité, toutes les versions de l’Ascent partagent un ensemble de systèmes d’aide à la conduite appelé EyeSight. Il réunit divers dispositifs dont un système d’assistance au freinage et d’assistance précollision, un régulateur de vitesse adaptatif avec alerte de louvoiement et une assistance au maintien de voie. On regrette cependant que la version d’entrée de gamme Commodité ne puisse aussi disposer du système de détection d’obstacle dans les angles morts et de l’alarme de circulation transversale arrière avec fonction de freinage d’urgence automatique que les trois autres versions ont.

L’intérieur spacieux et le coffre modulable gargantuesque font de cet utilitaire un véhicule idéal pour les grandes familles. D’ailleurs, les trois versions les plus abordables sont munies d’office de deux banquettes divisées (60/40), chacune pouvant accueillir trois occupants. Naturellement, comme pour la plupart des véhicules ayant 7 ou 8 places, la banquette arrière convient plus à de jeunes enfants qu’à des adultes en raison de l’espace limité dont on dispose pour les pieds et les jambes. Fait à noter, dans l’Ascent, il y en a tout de même légèrement plus que dans un Toyota Highlander. La version Premier, elle, a des sièges baquets (ou « capitaine ») à sa rangée centrale ; des sièges qu’il est d’ailleurs possible d’obtenir dans les versions Tourisme et Limited contre un supplément de 500 $.

Au tableau de bord, tout est à portée de main et les commandes tactiles sont limitées aux fonctions contrôlées par l’écran tactile.
Photo courtoisie
Au tableau de bord, tout est à portée de main et les commandes tactiles sont limitées aux fonctions contrôlées par l’écran tactile.

Le design de l’intérieur est moderne, mais sans excès. Il vieillira bien. Au tableau de bord, tout est à portée de main et les commandes tactiles sont limitées au minimum, c’est-à-dire aux fonctions contrôlées depuis l’écran central, qui fait 6,5 po dans l’Ascent Commodité et 8 po dans les autres versions. La finition et la qualité des matériaux utilisés sont dans la norme, mais lorsqu’on compare ce véhicule à certains rivaux comme, par exemple, le Mazda CX-9, on dénote un léger décalage.

NOUVEAU MOTEUR

Pour mouvoir ce mastodonte de 2 t, Subaru a recours à un nouveau moteur suralimenté à cylindres à plat opposés (ou « boxer »). Ce 4-cylindres à turbocompresseur de 2,4 L qui produit 260 ch livre ses 277 lb-pi de couple dès que le régime atteint 2000 tr/min. Il ne manque donc jamais de couple et procure amplement de puissance, comme en témoignent les 7 s et quelques poussières nécessaires pour passer de 0 à 100 km/h. La boîte de vitesses automatique à variation continue contribue à donner des accélérations souples, mais j’avoue qu’une boîte automatique de conception classique — disons, à 8 rapports — fait de même, mais avec un peu plus de quiétude.

Ce groupe motopropulseur permet à l’Ascent d’égaler la cote de consommation moyenne d’un des modèles à quatre roues motrices les moins gourmands de sa catégorie : le Toyota Highlander à moteur thermique (le Highlander hybride fait naturellement mieux). On parle ici de la moyenne de 10,4 L/100 km annoncée par Ressources naturelles Canada. Dans des conditions normales, ce moteur à turbocompresseur, qui se contente de carburant régulier (indice d’octane de 87), procurerait donc une autonomie supérieure à 700 km, un avantage indéniable pour de grands voyageurs. Des automobilistes qui pourraient apprécier assurément la capacité de remorquage importante de ce véhicule. Pour toutes les versions, sauf l’Ascent Commodité, elle atteint 2270 kg (5 000 lb), un atout important qui faisait défaut au Tribeca qui était limité à 1591 kg (3500 lb).

Naturellement, comme tous les autres produits Subaru (exception faite de la BRZ), l’Ascent dispose d’une transmission intégrale en prise constante. Ce système à quatre roues motrices, qui est parmi les meilleurs du genre dans l’industrie, fait son travail de manière parfaitement transparente, quelles que soient les conditions routières. Il contribue largement à rendre ce mastodonte agile et stable, malgré une garde au sol importante (220 mm). Il procure un sentiment de sécurité en conduite hivernale tout autant que l’été, que ce soit sous la pluie ou sur cette route secondaire menant à cette pourvoirie qu’on rêve de revisiter sans cesse !

Ascent : produit en Amérique du Nord

Depuis mai 2018, la Subaru Indiana Automotive (SIA) produit un nouveau véhicule : l’Ascent. Cet utilitaire est présentement le quatrième produit Subaru assemblé dans ces installations avec la familiale Outback, la berline Legacy et les compactes Impreza à 4 et 5 portes.

Située à Lafayette, en Indiana, SIA est en activité depuis 1989. À l’époque, c’était une coentreprise de Subaru et Isuzu. Ce dernier y a assemblé les camionnettes P’up et les utilitaires Rodeo, Amigo et Axiom jusqu’à ce qu’il cesse de vendre des camions légers en Amérique du Nord, en 2004.

Pour sa part, Subaru assemble des berlines Legacy à Lafayette depuis 1989. Il y a aussi construit des Baja (2002-2006), une camionnette à 4 portes, et des Tribeca (2005-2014), l’utilitaire que remplace l’Ascent.

Ces installations produisent des véhicules pour le Canada et les États-Unis, mais aussi le Mexique, la Colombie et le Chili, l’Europe, l’Australie, le Moyen-Orient et la Corée du Sud. L’Ascent, lui, est cependant réservé au Canada et aux États-Unis.

Disposant d’une capacité de production de 450 000 unités par an, la SIA devrait livrer son six millionième véhicule cette année, si le succès de Subaru se maintient.

FICHE TECHNIQUE

Prix de base

  • 35 995 $ (Commodité) ; 40 995 $
  • (Tourisme 8 places) ; 41 495 $
  • (Tourisme 7 places) ; 46 495 $
  • (Limited 8 places) ; 46 995 $
  • (Limited 7 places) ; 49 995 $ (Premier)

Transport et préparation

  • 1800 $

Groupe motopropulseur

H4 turbo DACT 2,4 L ; 260 ch à 5600 tr/min, 277 lb-pi à 2000-4800 tr/min. Boîte de vitesses automatique à variation continue. Transmission intégrale.

Particularités

Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : 245/60R18 (Commodité et Tourisme) ; 245/50R20 (Limited et Premier).

Cotes

Empattement : 2890 mm ; longueur : 4998 mm ; largeur : 1956 mm ; hauteur : 1819 mm. Poids : 2005-2081 kg. Volume du coffre : 498-2094 L. Capacité de remorquage : 908-2270 kg (2000-5000 lb). Volume du réservoir : 73 L. Consommation moyenne (constructeur) : 10,4 L/100 km.

Concurrence

  • Buick Enclave
  • Chevrolet Traverse
  • Dodge Durango
  • Ford Explorer
  • Ford Flex
  • GMC Acadia
  • Honda Pilot
  • Hyundai Santa Fe XL
  • Jeep Grand

Cherokee

  • Kia Telluride
  • Mazda CX-9
  • Nissan Pathfinder
  • Toyota Highlander
  • Volkswagen Atlas

Points forts

  • Excellente transmission intégrale
  • Capacité de remorquage importante
  • Comportement routier homogène

Points faibles

  • Finition perfectible
  • Dotation du modèle

Commodité peu attrayante

  • Banquette arrière peu pratique

COTES DE L’AUTEUR

  • Cote d’ensemble 7/10
  • Consommation 7/10
  • Équipement 8/10
  • Prix 8/10
  • Apparence 8/10
  • Confort à l’avant 8/10
  • Confort à l’arrière 8/10
  • Comportement 8/10
  • Performance 8/10
  • Rangement 8/10
 

BMW X3 M et X4 M 2020 : 503 chevaux !

Le nouvel utilitaire à 7-8 places Ascent 2019 est le plus gros véhicule jamais construit par Subaru.
Photo courtoisie

On les attendait depuis quelques années maintenant, et ils ont enfin été dévoilés. Les BMW X3 M et X4 M 2020 s’ajouteront à la gamme grandissante des VUS du constructeur dès cet été. Sous leur capot, on retrouvera un moteur à six cylindres en ligne biturbo pouvant développer jusqu’à 503 chevaux.