/news/health
Navigation

Les moins de 18 ans doivent éviter les produits contre la toux et le rhume contenant des opioïdes

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Dans le but de réduire les risques de consommation problématique futurs, Santé Canada déconseille l’utilisation par les enfants et les adolescents de produits contre la toux et le rhume contenant des opioïdes comme la codéine, l’hydrocodone et la norméthadone.

Le ministère a indiqué lundi que cette directive, qui fait suite à examen de l’innocuité de ces produits, est émise par précaution seulement.

«Bien que l’examen n’ait pas permis de trouver de preuves solides établissant un lien entre l’utilisation de produits contre la toux et le rhume qui contiennent des opioïdes et le risque de troubles liés à l’usage d’opioïdes chez les enfants et les adolescents, il en est quand même ressorti que la consommation de ces substances tôt dans la vie pouvait constituer un facteur de consommation problématique plus tard», a expliqué Santé Canada.

Le ministère a souligné qu’il y a un manque de données convaincantes quant à l’efficacité et à la possibilité de risques à long terme de ces produits, d’où son conseil que les moins de 18 ans ne les utilisent pas.

De plus, Santé Canada a fait remarquer que son examen a révélé «qu’il y a très peu de données confirmant l’efficacité de ces produits chez les moins de 18 ans».

Dans la foulée, le ministère a décidé de demander aux fabricants «de mettre à jour les renseignements sur l’innocuité de leurs produits pour tenir compte de sa recommandation».

En faisant part de son avertissement, Santé Canada a toutefois précisé que l’usage des produits qu’il vise n’est pas très répandu chez les moins de 18 ans. Il se situe à seulement 4% de l’ensemble des ordonnances de médicaments opioïdes contre la toux et le rhume délivrés au Canada, et a diminué au cours des cinq dernières années.

Santé Canada a aussi souligné, lundi, la présence sur le marché d’autres produits en vente libre, contenant de la codéine à faible dose, destinés notamment aux enfants et aux adolescents et indiqué qu’il avait entrepris un examen «afin de déterminer si une action similaire est indiquée».

Santé Canada a dit, par ailleurs, qu’il continuait à surveiller les méfaits associés à tous les produits qui contiennent des opioïdes vendus au Canada.

La consommation d’opioïdes a pris les allures d’une crise au Canada au cours des dernières années. L’an dernier, près de 1500 surdoses mortelles ont été recensées en Colombie-Britannique, alors qu’à Montréal, d’après des chiffres rapportés par TVA Nouvelles en janvier, le bilan de 2018 est de 13 surdoses par mois en moyenne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.