/news/politics
Navigation

Surconsommation de Ritalin: feu vert à une commission parlementaire sur le TDAH

Le gouvernement est favorable à la demande du Parti québécois

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault est «favorable» à la tenue d’une commission parlementaire sur la consommation de médicaments pour traiter le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) chez les jeunes, comme le réclame le Parti québécois.  

«On est très ouvert à ce qu’il y ait une commission parlementaire, c’est un sujet qui fait consensus», a indiqué au Journal Maude Faniel-Méthot, attachée de presse de Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux. 

Un peu plus tôt lundi, le Parti québécois a annoncé qu’un mandat d’initiative avait été déposé auprès de la Commission de la santé et des services sociaux. Le député péquiste Sylvain Gaudreault avait invité tous les partis à appuyer cette demande, afin que les élus «puissent entendre des experts en la matière pour faire le point sur cette situation plus que préoccupante». 

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant
Photo Simon Clark

Les élus membres de la Commission doivent maintenant se rencontrer avant que ce mandat ne soit officiellement approuvé, ce qui ne devrait être qu’une formalité, explique-t-on. Québec solidaire est aussi favorable à une telle initiative. 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Sylvain Gaudreault à l'émission Là-haut sur la colline sur QUB radio :

Appui des pédiatres 

La tenue de cette commission parlementaire est par ailleurs réclamée par une soixantaine de pédiatres, qui sont revenus à la charge lundi avec une deuxième lettre ouverte dans laquelle six pistes de solutions sont mises de l’avant. 

«S'il faut faire un examen de conscience de notre société, la place idéale, ce serait peut-être en commission parlementaire, où les représentants de toute la population du Québec siègent et peuvent entendre les recommandations ou les observations des différents intervenants du milieu», a affirmé le Dr Pierre-C. Poulin, auteur principal de la missive, lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale lundi avant-midi, aux côtés du député péquiste Sylvain Gaudreault. 

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant
Photo Simon Clark

 Ces experts réclament par ailleurs plus de services psychosociaux, plus d’activités physiques et moins de temps consacré aux écrans ou aux jeux vidéo, afin de réduire le nombre de prescriptions associées au trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. 

La création d’un comité-conseil, formé de représentants du ministère de la Santé et de l’Éducation, devrait aussi être mis sur pied afin de mieux encadrer le diagnostic de TDAH et la prescription de médicaments, peut-on lire. 

La consommation de médicaments reliés au TDAH est trois fois plus élevée chez les jeunes au Québec comparé au reste du Canada. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.