/24m/urbanlife
Navigation

Rosemont–La Petite-Patrie: une solution des citoyens aux trottoirs glacés

Rosemont–La Petite-Patrie: une solution des citoyens aux trottoirs glacés
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Tannés des trottoirs glacés, des voisins de Rosemont–La Petite-Patrie ont décidé de prendre les choses en mains en retirant la glace des puisards de leur rue durant les périodes de dégel.

C’est le cas de Brian Hirst qui a déglacé les deux puisards à proximité de son logement, situé sur la 20e Avenue, à chaque fois que la température montait au-dessus de zéro. Le puisard libéré pouvait recueillir l’eau créée par la fonte des glaces.

Rosemont–La Petite-Patrie: une solution des citoyens aux trottoirs glacés
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

«À chaque dégel, environ une fois par semaine, je m’occupais de libérer le drain avec un pique ou une pelle», a raconté l’ingénieur civil à la retraite, mardi. M. Hirst a expliqué que la glace fondante avait ainsi une entrée pour être évacuée de la rue, évitant que celle-ci ne se transforme en glace une fois le retour des basses températures.

«Avec un drain libéré, toutes les eaux de la fonte descendaient et on n’avait presque pas de glace après, a-t-il assuré. Le soleil est en train de faire fondre la glace tout autour et de dégeler les trottoirs.»

Brian Hirst a poussé plus loin l’expérience en construisant un muret de neige, devant un puisard logé sous le trottoir, afin de guider l’eau. «Toutes les eaux de fontes vont être directement dirigées devant cette entrée de drain», a-t-il ajouté.

L’obstacle empêche aussi les automobilistes d’obstruer le puisard avec de la neige en déblayant leur voiture.

Plusieurs sur la rue

Son initiative a rapidement été imitée par un autre voisin, qui a aussi retiré la glace du puisard près de son stationnement. «Il faisait un entretien minimum du drain. Un petit effort, ça fait une différence», a ajouté l’ingénieur.

L'un des drains que Mr. Hirst s'efforce de dégager pour éviter l'accumulation d'eau et de glace
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
L'un des drains que Mr. Hirst s'efforce de dégager pour éviter l'accumulation d'eau et de glace

Les efforts semblent porter ses fruits puisque vis-à-vis les deux résidences, il est possible de voir le trottoir.

«Les drains avoisinants, à 30 mètres ou 50 mètres, là où les voisins n’ont pas fait l’expérience, il y a 15 ou 20 centimètres de glace solide», a-t-il souligné.

Selon lui, cette technique peut fonctionner autant avec les puisards posés au sol qu’avec les puisards encastrés dans le béton du trottoir. «C’est juste un petit effort citoyen.»