/news/currentevents
Navigation

Le frère d’un violeur coupable de possession de porno juvénile

Il avait des photos et des vidéos de fillettes agressées sexuellement

Kevin Lévesque Paquette, qui aura 30 ans le mois prochain, a reconnu avoir possédé et accédé à de la pornographie juvénile entre les mois de juin et d’octobre 2017.
Capture d'écran, TVA Nouvelles Kevin Lévesque Paquette, qui aura 30 ans le mois prochain, a reconnu avoir possédé et accédé à de la pornographie juvénile entre les mois de juin et d’octobre 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Le frère aîné d’un violeur de Québec qui a fait vivre l’enfer à une Montréalaise en 2015 a à son tour des démêlés avec la justice: il a plaidé coupable d’avoir possédé de la pornographie juvénile mettant en scène des enfants se faisant agresser sexuellement. 

Kevin Lévesque Paquette, qui aura 30 ans le mois prochain, a reconnu avoir possédé et accédé à de la pornographie juvénile, entre les mois de juin et d’octobre 2017. 

Il est le frère de Patrick Lévesque Paquette, 27 ans, en attente de sa peine au palais de justice de Saint-Hyacinthe pour l’enlèvement et le viol sordides d’une Montréalaise de 25 ans, en novembre 2015. 

Près de 700 fichiers 

C’est après avoir attiré l’attention de Facebook que Kevin Lévesque Paquette a fait l’objet d’une enquête policière. Une perquisition menée à son domicile de Québec a permis de saisir du matériel informatique. 

Les policiers ont retrouvé 535 photos et 131 fichiers vidéo montrant des fillettes de moins de 10 ans agressées sexuellement par des adultes. 

Des «éléments» de bestialité ont aussi été découverts dans ses fichiers. 

L’accusé n’avait jamais eu à faire face à la justice auparavant. Une évaluation sexologique a été demandée. 

Il sera de retour en cour en juin, en prévision de sa peine. Le Code criminel prévoit une peine minimale d’un an pour ces crimes. 

Il est libre pendant les procédures.