/opinion/columnists
Navigation

La stratégie de Maxime Bernier

Coup d'oeil sur cet article

Maxime Bernier parviendra-t-il à peser lors des prochaines élections fédérales ? La question pouvait sembler loufoque il y a quelques mois. Elle l’est de moins en moins. S’il demeure très minoritaire et que le pouvoir lui est inaccessible, il pourrait quand même parvenir à faire exister son parti.

Créneau

Il faut dire que Bernier a adopté une stratégie politique qui pourrait être payante.

Petit rappel : Maxime Bernier s’est d’abord fait connaître politiquement au Parti conservateur comme libertarien. C’était un obsédé du marché, à peu près convaincu que la réduction de la taille de l’État était la seule réponse imaginable à n’importe quelle question surgissant dans la vie publique.

Pourtant, ce n’est pas autour de ce thème qu’il a quitté son parti pour en fonder un nouveau, le Parti populaire du Canada. Maxime Bernier a plutôt rompu, autour de la critique du multiculturalisme extrême et de l’immigration massive, des thèmes jusqu’ici interdits dans la politique canadienne.

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

Depuis peu, il a décidé d’ajouter à cela le procès du politiquement correct. Il veut incarner la protestation du grand nombre contre la toute-puissance médiatique des lobbies identitaires victimaires. De manière un peu simpliste, on pourrait dire que Maxime Bernier a décidé de sortir du consensus canadien pour s’ancrer dans un créneau clairement protestataire.

Est-ce que cela suffira à propulser Maxime Bernier ? Ce n’est pas certain. Car ceux qui risquent d’être le plus intéressés par sa candidature sont ceux qui sont le plus allergiques à Justin Trudeau. Voudront-ils diviser le vote en se détournant du Parti conservateur et du Bloc Québécois qui, au Canada anglais et au Québec, ont le plus de chance de le battre ?

Trudeau

Justin Trudeau est certainement celui qui prie le plus fort pour que Maxime Bernier monte dans les sondages. Ces deux-là ne sont pas faits pour s’aimer. Mais en ce moment, ce sont des alliés objectifs.