/sports/hockey/canadien
Navigation

«Nous avons échoué»–Brendan Gallagher

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien voguait allègrement vers la victoire. Soudain, la tempête s’est levée et il a été incapable de la braver.

« Quand tu prends les devants 3 à 0 au domicile d’un adversaire, tu dois trouver une façon de finir le travail. Ce n’est pas que nous avons été mauvais en deuxième période, mais nous leur avons offert deux supériorités numériques au cours desquelles ils ont marqué. Ces deux buts n’auraient pas dû nous mettre sur les talons. Nous avons traversé suffisamment d’adversité cette saison et l’an dernier pour être en mesure de passer au travers. Ce soir, nous avons échoué. » – Brendan Gallagher


Il y avait un bail que le Canadien n’avait pas marqué en supériorité numérique sur une patinoire adverse. Toutefois, on était loin de se satisfaire de cette fin de léthargie.

« Nous avons apporté quelques modifications. Nous savions qu’ils allaient appliquer beaucoup de pression et que nous devrions bouger la rondelle rapidement. Nous avons eu l’occasion, en troisième période, d’en marquer un autre, mais nous n’y sommes pas arrivés. Nous devons trouver une façon de mettre les matchs hors de portée de nos adversaires quand une occasion comme celle-ci se présente. » – Jeff Petry


En tentant de lutter pour l’obtention de la rondelle derrière le filet des Leafs, Artturi Lehkonen a fait trébucher Frederik Andersen. L’un des officiels a choisi de décerner une punition à l’attaquant du Canadien, ce qui a mené au deuxième but des locaux.

« Quand tu vas derrière le filet, tu dois t’assurer de ne pas toucher le gardien. Je l’ai touché un peu... Je ne peux pas laisser à l’officiel la chance de décerner une punition. Oui, je jouais la rondelle, mais l’officiel a vu la séquence autrement. Je ne peux rien y changer. »