/investigations/sptrades
Navigation

L'entreprise Groupe TNT reçoit une mauvaise évaluation de la Ville... et encore plus de contrats!

L’entrepreneur TNT est devenu le deuxième fournisseur de la Ville après plusieurs rapports insatisfaisants

chantier St-Denis
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

 Punie pour avoir effectué des travaux insatisfaisants à Montréal, une grosse entreprise de construction n’en a pas souffert, bien au contraire. Elle a brassé plus d’affaires que jamais avec la Ville l’année suivante, a découvert notre Bureau d’enquête.  

 En 2017, la firme Groupe TNT a obtenu une mauvaise évaluation pour des travaux de revêtement dans les arrondissements de Rosemont–La Petite-Patrie et du Plateau-Mont-Royal.   

 En plus de problèmes de gestion et de signalisation sur ses chantiers, Groupe TNT n’avait réalisé que 53 % des travaux après plus de 35 jours de retard.   

 Ces manquements lui ont valu d’être placée sur la « liste des firmes à rendement insatisfaisant » (communément appelée la liste grise) pour deux ans. Cela ne signifie pas qu’elle est bannie des contrats, mais simplement que la Ville peut refuser de faire affaire avec elle même si elle remporte l’appel d’offres.   

 Groupe TNT ne semble pas avoir subi trop longtemps les contrecoups de cette tape sur les doigts.   

 Après une légère baisse dans le montant de ses contrats (voir le tableau ci-contre), l’entreprise en travaux de voirie est revenue parmi les principaux fournisseurs de la Ville. En 2018, elle a remporté cinq contrats totalisant 105 M$.   

 Mal conçue  

 Seule l’entreprise EBC a obtenu plus de deniers municipaux en 2018 pour des travaux. Celle-ci réalisera trois contrats de réfection du boulevard Pie-IX en prévision de l’arrivée du Service rapide par bus, pour un total de 191 M$.   

 La quantité de contrats obtenus par Groupe TNT est d’autant plus étonnante que l’entreprise a été achetée par Eurovia Québec en avril, et n’a donc plus soumissionné sous le même nom après la vente.   

 L’ex-président de Groupe TNT, Stéphane Gauthier, estime que sa réputation « était et demeure très bonne ». Mais il juge que l’impact d’avoir été mis sur la liste grise a été « significatif » sur son entreprise.   

 « Nous avons décidé d’accepter une offre d’achat. Jamais nous n’aurions considéré cela avant », indique dans un courriel M. Gauthier, toujours à la tête de Transelec Common, qui possédait Groupe TNT.   

 La Ville octroie fréquemment des contrats à des entreprises sur la liste grise. Six des neuf entrepreneurs qui s’y trouvent ont obtenu une entente après leur mauvaise évaluation.   

 « On est un peu insatisfaits de la façon dont la liste grise a été conçue. Il manque de progressivité dans les sanctions, reconnaît le responsable des infrastructures dans l’administration Plante, Sylvain Ouellet. On a demandé à la direction générale de revoir ça. »   

 Par exemple, les entreprises pourraient se voir imposer une surveillance indépendante ou des pénalités, évoque-t-il.   

 M. Ouellet rappelle que de grandes entreprises ont parfois plusieurs divisions. « Des fois, ça se passe très bien avec une équipe et dans un autre projet, moins bien. Est-ce que l’ensemble de la compagnie mérite d’être sur la liste grise ? » questionne-t-il.   

 Des inquiétudes  

 Cette situation exaspère l’opposition officielle, Ensemble Montréal.   

 « Au début, être inscrit sur la liste affectait la réputation de l’entreprise, mais au cours des dernières années [...] on leur a octroyé des contrats », avait plaidé le chef de l’opposition, Lionel Perez, le mois dernier au conseil municipal.   

 Il présentait à ce moment une motion qui visait à donner une pénalité aux soumissions des firmes de la liste grise et à les forcer à payer un surveillant de chantier.   

 Cette proposition a toutefois été rejetée par l’administration de la mairesse Valérie Plante.   

 TOTAL DES CONTRATS DE GROUPE TNT      

  •  2015 : 65 M$   
  •  2016 : 74 M$   
  •  2017 : 24,5 M$   
  •  2017 : puni pour travaux insatisfaisants   
  •  2018 : 105 M$      

 Source : Ville de Montréal