/24m/city
Navigation

Marquage: la Ville met les bouchées doubles

Marquage: la Ville met les bouchées doubles
TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Face à l’insatisfaction de plusieurs arrondissements sur le marquage des rues l’an dernier, la Ville de Montréal mettra désormais les bouchées doubles pour le réaliser dans les temps.

C’est l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie qui est responsable de tracer les passages piétons et autre signalisation au sol dans tout le territoire de l’ancienne Ville de Montréal.

 L’an dernier, le journal Métro révélait que les travaux avaient pris beaucoup de retard au printemps. Certains marquages au sol ont ainsi été faits seulement au début de l’automne.

Cette situation avait exaspéré plusieurs arrondissements, d’autant plus que la peinture à l’eau utilisée s’efface avec l’hiver.

«Une révision complète de nos opérations et de nos méthodes de travail a été réalisée. Trois équipes de travail ont également été ajoutées», indique la porte-parole de l’arrondissement Rosemont, Judith Graton-Gervais.  

L’unité qui s’occupe du marquage vise maintenant de terminer son marquage le 15 juillet, hormis les flèches et symboles au sol.

«Selon moi, c’est encore un peu trop tard surtout pour les écoles. Mais je suis content que la situation ait été prise au sérieux. C’est important pour la sécurité des piétons», estime le conseiller indépendant Marvin Rotrand, qui souhaitait carrément que son arrondissement, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, fasse appel au privé si la situation ne s’améliorait pas à l’interne.

Il déplore aussi qu’aucune directive n’ait été donnée à propos des peintures plus durables, qui permettraient de ne pas refaire le marquage chaque printemps. 

La mairesse Valérie Plante, a pourtant annoncé la semaine dernière que cette année dans son arrondissement, Ville-Marie, 23 traverses piétonnes seraient construites en thermoplastique, un matériau plus coûteux, mais plus durable.

Par contre, l’arrondissement de Rosemont souligne ne pas encore avoir reçu de demande officielle de Ville-Marie à cet effet.