/entertainment/tv
Navigation

Davantage d’émissions jeunesse à Radio-Canada

Coup d'oeil sur cet article

Radio-Canada a décidé de faire davantage place à la jeunesse à l’écran, tant dans la production que la diffusion de nouvelles émissions. 

Dès le mois de mars seront donc ajoutées quelque 40 séries sur les plateformes Tou.tv et l’Extra, ce qui portera le total à près de 250 propositions. Un grand nombre d’entre elles auront ensuite droit à une diffusion à la télé conventionnelle. 

Visages connus 

Parmi les œuvres qui seront dévoilées prochainement, il y aura 10 séries originales pour le public jeunesse, des tout-petits aux adolescents. 

D’autres vedettes de la télé viendront donc à la rencontre des enfants. Ce sera le cas d’Alice Morel-Michaud et Massi Mahiou qui proposeront les capsules Danser sa vie prouvant qu’on peut très bien danser pour s’amuser tous les jours, dans toutes les situations. 

Photo COURTOISIE

 

Pier-Luc Funk et Gabrielle Fontaine (la nouvelle Passe-Carreau de Passe-Partout) auront quant à eux beaucoup de choses à dire dans le magazine «14 mille millions de choses à savoir» animé par Pierre-Yves Roy-Desmarais. Ensemble, ils mèneront une quête qualifiée d’«absurde». 

Photo COURTOISIE

 

Aussi, l’humoriste Rosalie Vaillancourt prendra le temps de répondre aux questions que se posent les jeunes dans son émission Demande donc à Rosalie. Pour ce faire, elle sera épaulée par Chantal, son chien. 

Réseaux sociaux et partenariats 

Les nouvelles tendances qui font réagir les adolescents seront testées par l’auteure et comédienne Rosalie Bonenfant avec C’est quoi l’trip. La popularité instantanée grâce aux réseaux sociaux connaîtra encore son heure de gloire le temps d’une comédie dramatique intitulée Avec moi

La bonification de l’offre jeunesse de Radio-Canada passera également par des associations avec des producteurs étrangers, ainsi qu'avec la chaîne Télé-Québec. Grâce à cette dernière, une nouvelle série est déjà en préparation. 

«Si on veut qu’ils [les enfants] développent un intérêt pour les productions d’ici, il faut proposer aux jeunes auditoires des contenus qui racontent leurs histoires et dans lesquels ils se reconnaissent. Nous allons le faire avec les producteurs et d’autres diffuseurs parce que c’est par la collaboration que nous aurons le plus impact», a laissé savoir Michel Bissonnette, vice-président principal de Radio-Canada.