/opinion/columnists
Navigation

Notre généreux don de 106 millions $

Coup d'oeil sur cet article

Les médias ont fait grand état de ce don généreux de John et Marcy McCall MacBain de 200 millions $ à l’Université McGill. Toutefois, ils ont oublié de préciser que nous avons donné collectivement 106 millions $ de ce don à l’Université McGill pour 15 étudiants des cycles supérieurs, selon un calcul de la fiscaliste Brigitte Alepin.

Pensez juste un instant à ce qu’on aurait pu faire avec ces 106 millions $ en éducation, probablement plus que 15 bourses par année.

La fiscalité incomprise

Les Québécois connaissent certains avantages fiscaux, comme le fait de contribuer chaque année à son REER avant le 1er mars pour pouvoir obtenir quelques déductions dans sa déclaration de revenus. C’est pourquoi si vous n’avez pas encore vu votre conseiller financier, courez, il est probablement débordé à l’heure qu’il est.

Certes, il faut encourager les dons, surtout dans un contexte de disparités des revenus, cela permet l’égalité des chances. Toutefois, les mesures mises en place pour favoriser ces dons sont bien incomprises par la population.

En effet, le donateur reçoit en déduction fiscale 53 % de son don. Autant dire que nous avons financé nous-mêmes 15 étudiants à grands frais et n’avons même pas eu notre mot à dire sur l’utilisation de ces fonds qui peuvent être donnés autant à des étudiants canadiens qu’internationaux. C’est aussi là que le bât blesse, ce n’est pas seulement pour favoriser nos étudiants.

Financement universitaire

Le premier budget caquiste arrive à grands pas et le budget de l’éducation sera scruté à la loupe.

Car la liste des objectifs est longue pour le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge. Et dans son programme, il n’est pas juste question des maternelles 4 ans. Il y a notamment la révision du modèle de financement des cégeps, gageons que la révision du modèle universitaire ne sera pas bien loin derrière.