/auto/news
Navigation

Peugeot confirme son retour en Amérique du Nord

Peugeot confirme son retour en Amérique du Nord
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après des années de rumeurs, Peugeot a finalement confirmé qu’elle recommencera à vendre des voitures en Amérique du Nord.

 

À LIRE AUSSI: 10 VUS qu'on aimerait avoir chez nous

À LIRE AUSSI: Les 10 modèles les plus vendus au Québec en 2018

 

Le constructeur français, membre du Groupe PSA qui comprend aussi les marques Citroën, DS, Opel et Vauxhall, devrait réapparaître sur nos routes en 2026. 

«Nous nous sommes donné un horizon de 10 ans à partir de 2016 pour lancer les ventes», explique le chef de PSA pour l’Amérique du Nord, Larry Dominique, en entrevue avec Automotive News.

Rappelons qu’en 2016, PSA avait confirmé ses intentions de se réapproprier le marché nord-américain, mais les informations quant à sa stratégie étaient jusqu’alors bien floues. On sait maintenant que c’est avec la marque Peugeot que ce grand retour sera initialement orchestré.

Toujours selon M. Dominique, Peugeot représente la meilleure marque du groupe pour le marché nord-américain, mentionnant notamment sa grande notoriété malgré un départ qui remonte à près de 30 ans.

 

Une page blanche

Contrairement à Fiat, qui a utilisé le réseau de concessionnaires de Chrysler pour se réimplanter en Amérique du Nord il y a un peu moins d’une décennie, PSA entend partir à neuf.

«Avec cette opportunité nouvelle, nous pouvons penser [...] d’une façon complètement différente», indique Larry Dominique. PSA aurait déjà ciblé 15 États américains et quatre provinces canadiennes qui seraient priorisées lors du retour de Peugeot en 2026.

Les véhicules vendus en Amérique du Nord seront construits en Europe et en Chine. PSA n’a pas l’intention d’ériger une usine en sol américain ou canadien.

Brèves

 

 

 

Le Guide de l'auto, c'est la référence #1 en matière d'automobile au Québec depuis plus de 50 ans.

Pour tout savoir sur le monde de l'automobile, rendez-vous sur notre site web.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Instagram et Twitter

Pour ne rien manquer des dernières nouvelles, vous pouvez aussi vous abonner à notre infolettre.