/qubradio
Navigation

Racisme dans la LNAH: L’entraîneur des Marquis dénonce l’inacceptable

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef des Marquis de Jonquière Benoît Gratton a vivement dénoncé les propos racistes et les actes inacceptables lancés envers son défenseur Jonathan-Ismaël Diaby.

Diaby a été victime d'insultes racistes lors d'un affrontement contre les Pétroliers du Nord, samedi soir, à Saint-Jérôme. 

 «Durant le match, Jonathan est allé sur le banc des pénalités. C’est à ce moment qu’un spectateur est descendu avec un téléphone puis lui a montré une photo ou une vidéo, a expliqué Diaby lors de l’émission "Trudeau le midi" à QUB radio, mardi. On a tout de suite vu la réaction de Jonathan. Il était complètement hors de lui. C’est à ce moment qu’on a tous pensé que c’était en lien avec sa couleur. Il y a aussi eu du grabuge dans les estrades et, lorsque sa famille a été visée, Jonathan a quitté le match au côté des siens.»

Gratton affirme aussi que durant sa carrière, échelonnée sur une trentaine d’années, c’est la première fois qu’il était témoin d’une telle scène. Gratton a notamment porté les couleurs du Canadien de Montréal lors de 12 parties, entre 2001 et 2004.

«J’ai joué un peu dans la Ligue nationale, la Ligue américaine, puis c’est la première fois que je vois une telle chose. On était sous le choc.»

Inaction

Lorsque questionné à savoir si la réaction des autorités de l’aréna de Saint-Jérôme a été adéquate et assez rapide, l’entraîneur de hockey affirme «que ce sont des matchs avec beaucoup d’émotions».

«Est-ce qu’ils auraient pu faire un meilleur travail? Peut-être. Mais je suis certain que, dorénavant, ce sera tolérance zéro et que la sécurité va s’ajuster.»

L’ancien homme fort du Canadien de Montréal George Laraque a quant à lui vivement condamné l’inaction du personnel de l’aréna, mais également des spectateurs présents.

«On parle de 30 personnes qui auraient tenu des propos racistes, pas une. Et dans un aréna qui a environ 1200 personnes qui n’ont rien dit. La sécurité, au lieu de mettre le monde dehors qui criait des noms, ils ont demandé à sa famille de se déplacer. Et le gars qui montrait des vidéos de singes, on lui a demandé de se rasseoir. C’est tout. Personne n’a été expulsé. Ça n’a aucun sens», s’est-il désolé sur les ondes de la chaîne radiophonique 98,5.

La LNAH change

Gratton a précisé sans nuance «que les abus physiques, racistes et homophobes ne sont aucunement acceptés».

Selon lui, la LNAH a évolué pour le mieux depuis les dernières années en désirant mettre le hockey au centre du spectacle et non la violence.

«Est-ce qu’il y a encore des bagarres? Oui. En moyenne, c’est une ou deux par match pour les Marquis. On veut garder cet ADN d’une ligue robuste, mais on ne veut plus que ça déborde.»

En déposant une plainte aux autorités de la Ligue et l’état-major des Pétroliers, l’organisation des Marquis a condamné sans détour les propos irrespectueux de certains partisans.

Pour sa part, Diaby a confirmé qu’il sera présent vendredi au Colisée Cardin afin de jouer contre les Éperviers de Sorel-Tracy.           

  •  ÉCOUTEZ l'entrevue de l’entraîneur des Marquis, Benoit Gratton, sur QUB radio : 

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions