/news/politics
Navigation

Affaire SNC-Lavalin: Andrew Scheer demande à la GRC d'enquêter

Affaire SNC-Lavalin: Andrew Scheer demande à la GRC d'enquêter
Capture d’écran TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le chef conservateur Andrew Scheer demande officiellement à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d’enquêter de «manière juste et exhaustive sur tout acte criminel potentiel» dans l’affaire SNC-Lavalin.  

• À lire aussi: Justin Trudeau ne dit pas avec quoi il est en désaccord

Dans une lettre adressée à la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, M. Scheer affirme que «l’affaire en question semble être une infraction flagrante à la loi».   

  • ÉCOUTEZ l’entrevue d’Andrew Scheer à Dutrizac de 6 à 9:   

 

 

«Il est contraire à l’article 423.1 (1) du Code criminel de commettre des actes avec l’intention de faire peur au procureur général, peut-on lire dans la missive du chef conservateur. Il est également contraire à l’article 139 du Code criminel de tenter de faire obstruction au cours de la justice ou de le défaire.»  

Andrew Scheer affirme que les allégations dans ce dossier sont «extrêmement graves». «Et je n’écris pas ces mots à la légère», ajoute-t-il.   

Cette lettre a été envoyée au lendemain du témoignage explosif de l’ex-ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould devant le comité de la justice de la Chambre des communes. Elle a déclaré avoir subi des pressions inappropriées de la part du bureau du premier ministre. Elle affirme notamment avoir fait l’objet de «menaces voilées».