/qubradio
Navigation

Affaires SNC-Lavalin: les conservateurs ne défendent pas les travailleurs, déplore un ministre libéral

GEN-Conférence de presse de François Legault
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre fédéral de l'Infrastructure et des collectivités François-Philippe Champagne a soutenu n’avoir jamais vu qui que ce soit chez les conservateurs «se lever debout pour défendre les travailleurs et les retraités, des gens qui n'ont rien à voir» dans l'affaire SNC-Lavalin.   

Selon M. Champagne, il est possible de «défendre les intérêts des travailleurs, des retraités et des fournisseurs [d’une entreprise] tout en respectant le cadre légal et le cadre éthique».  

  

  

Mercredi, l’ex-ministre Jodie Wilson-Raybould a brisé le silence sur l’affaire SNC-Lavalin. L’élue de Vancouver a soutenu que le bureau de M. Trudeau avait fait pression sur elle, qualifiant ces agissements d’ingérence politique «extrêmement inappropriée».    

Mme Wilson-Raybould a-t-elle subi une pression indue de la part de Justin Trudeau et du Bureau du premier ministre? «Quand on est membre du cabinet... Il y a des gens qui me parlent tous les jours. Est-ce que c’est de la pression, de la pression indue?» a demandé l’élu libéral.    

«Ce que le Commissaire à l’éthique devra déterminer, c’est si, dans ces discussions-là et ces rencontres-là, quelqu’un a franchi la ligne.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions