/finance/business
Navigation

Des bornes de recharge au coût de 25 M$ en panne... de clients

Les 1687 bornes du réseau ont effectué en moyenne seulement 0,7 recharge par jour en 2018

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Hydro-Québec veut installer 1600 nouvelles bornes de recharge rapide d’ici 2027. Sur la photo, une des anciennes bornes, moins performantes, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les bornes de recharge du Circuit électrique d’Hydro-Québec demeurent sous-utilisées par les propriétaires de voitures électriques. L’an dernier, chaque borne de recharge a servi en moyenne 0,7 fois par jour, a constaté Le Journal.

Hydro-Québec reconnaît que le réseau actuel de bornes de son Circuit électrique, qui a coûté près de 25 millions $ en fonds publics, demeure sous-utilisé, malgré la hausse de 80 % du nombre de véhicules électriques l’an dernier (près de 40 000).

La société d’État fait valoir que 95 % des recharges actuelles effectuées par les propriétaires de véhicules électriques sont faites à domicile plutôt que sur son réseau qui compte près de 36 000 membres.

« C’est la maison qui devient en quelque sorte la station-service. Les bornes publiques du Circuit électrique servent pour de la recharge d’appoint », a précisé au Journal un porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty.

En 2018, les 1687 bornes du réseau d’Hydro-Québec ont comptabilisé 409 700 recharges, soit un taux d’utilisation annuel moyen de 243 recharges par borne.

Les données fournies font ainsi état d’une utilisation moyenne de 20,2 recharges par mois par borne disponible, soit moins de 0,7 recharge chaque jour.

Les anciennes moins populaires

La société d’État a remarqué que les 1543 bornes (240 volts) du Circuit électrique ont beaucoup moins la cote que les nouvelles bornes à recharge rapide (400 volts).

Ces bornes de l’ancienne génération, très lentes, ont pourtant été installées à grands frais (près de 10 000 $ chacune) et payées par différents programmes gouvernementaux, dont le programme Roulez électrique du Fonds vert ces dernières années.

Depuis 2013, le programme Roulez électrique a accordé près de 300 millions de dollars en aides financières diverses lors de l’achat de voitures électriques (aide de 8000 $) et de bornes de recharge.

Dépense additionnelle de 128 M$

Hydro-Québec demande le feu vert à la Régie de l’énergie pour dépenser 128 millions de dollars supplémentaires visant l’installation de 1600 nouvelles bornes de recharge rapide d’ici 2027 au Québec.

Chacune de ces nouvelles bornes de recharge coûte environ 75 000 $.

Hydro-Québec est d’avis que les bornes de la nouvelle génération (400 volts) sont beaucoup plus performantes que celles de l’ancienne génération (240 volts).

« On remarque que 35 % des recharges mensuelles sur l’ensemble de bornes se font sur des bornes rapides, bien qu’elles représentent environ 10 % des bornes en service. D’où l’importance d’accélérer le déploiement de bornes rapides », a indiqué le porte-parole de la société d’État, Louis-Olivier Batty.

En 2027, Hydro-Québec prévoit que les revenus annuels tirés de la vente d’électricité liée à la recharge de voitures électriques dépasseront les 100 millions de dollars en sol québécois.

Avec le déploiement de son nouveau réseau de 1600 bornes à recharge rapide, Hydro-Québec croit que le nombre de véhicules électriques avoisinera les 500 000 unités en 2027 sur les routes du Québec, dont 390 000 véhicules tout électriques.

Prévisions du nombre de véhicules entièrement électriques au Québec d’ici 2027

Année Nombre
2018 18 000
2020 50 000
2022 99 000
2024 190 000
2026 330 000
2027 390 000

Source : Hydro-Québec