/misc
Navigation

Jody et le capitaine Cosmos

Trudeau dans l'astral libéral...

Jody et le capitaine Cosmos

Coup d'oeil sur cet article

Mercredi soir, après l'orage déclenché par Jody Wilson-Raybould, Justin Trudeau a fait le paon en parfaite conformité avec sa nature profonde. Une moue faussement joyeuse, un sourire à la limite du masque, du genre de ceux que l’on trouve à Venise...

Sa bonne humeur venait peut-être du fait qu'il n'avait pas écouté tout le témoignage de son ex ministre. Sans doute avait-il des choses plus importantes à faire que de sauver sa face et celle de son gouvernement...      

Il a donc filé à un rally de souriants libéraux outremontois... Pour y faire des bulles et tatas...     

Remarquez que tout ce que fait l’Intelligent Artificiel est à l’enseigne du théâtre. Le geste, le faciès, les manches retroussés, tout ça fait partie d’un script destiné à berner un maximum d’imbéciles.     

Jody et le capitaine Cosmos
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Alors que le pays s’émouvait devant une femme courageuse qui avait su se dresser devant des mercenaires politiques et des sacripants affairistes, le Coq rôti du Canada disait, avec un incroyable détachement:      

«Je ne suis absolument pas d’accord, euh, t'sé veux dire quand je dis rien»...     

Il n’y a que les simples d’esprit pour croire que Jody Wilson-Raybould n’a pas été soumise à des pressions déraisonnables afin qu’elle accorde à SNC-Lavalin, la bête puante du génie civil québécois, un arrangement judiciaire qui lui éviterait de faire face à la justice en bonne et due forme...     

Ils s’y sont mis à dix, à douze, les uns après les autres, et parfois plusieurs en même temps, pour la faire plier, pour qu'elle contredise ses procureurs...      

Le manège a duré quatre mois. On a même tenté d'envoyer le dossier à l'externe pour que, ultimement, SNC-Lavalin profite de l'amendement au Code criminel que les libéraux avaient inséré dans un projet de loi des Finances l'an dernier...      

En somme, les ex dirigeants s'en sont bien tirés, pourquoi la compagnie n'aurait-elle pas droit à la même magnanimité?      

Il y a évidement un os, voire plusieurs, dans la moulinette. Des emplois payants sont en jeu et des retraités écoperaient de la liquidation ou de la vente de ce géant...      

On ne sait malheureusement pas pourquoi la Direction des poursuites criminelles du Canada n'a pas voulu d'un arrangement judiciaire avec SNC-Lavalin. Ça se fait ailleurs et ce serait désormais faisable ici aussi. Alors quoi? Les égouts sont trop répugnants?     

Déjà qu'on sait jusqu'où allait l'entreprise pour décrocher des contrats. Elle a payé les services sexuels rendus au fils d'un dictateur sanguinaire. Les danseuses l'ont traité aux petits oignons et les péripatéticiennes s'en sont donné à coeur joie, exigeant parfois des honoraires comparables à ceux des ingénieurs...     

SNC-Lavalin faisait les additions sous la rubrique «Services d'accompagnement», nous a appris La Presse, cette semaine.     

Le bordel ambulant a fait escale à Montréal, à Toronto et Vancouver. Le fiston n'est pas reparti bilingue mais la langue à terre...     

Jody et le capitaine Cosmos
Photo d'archives

Tout ça semble incroyable dans une démocratie aussi bien mise que la nôtre.      

On sait aujourd'hui que, pour soutenir SNC-Lavalin, les manœuvres coulissantes ont eu cours jusqu'aux plus hautes sphères du pouvoir... La maquerelle a mis à contribution des bataillons de lobbyistes payés à l'acte, eux aussi...     

Dans la Belle province, on regarde le plancher. C'est qu'il est de plus en plus gênant, ce soi-disant fleuron. Il faut être irrévocablement chauvin pour ne pas avoir la nausée...     

Jeudi matin, Justin Trudeau relançait le programme spatial canadien.      

Il nous a rappelé les Satellipopettes. Jasant innocemment avec les uns et les autres, plus sidéral que l'astronaute à l'écran, en bras de chemise, comme si de rien n'était... On aurait dit Néron pendant que Rome brûle...     

À vrai dire, les choses vont si mal que les grandes personnes ont sans doute préféré que le Capitaine Cosmos aille se détendre devant les caméras, le temps que les égorgeurs préparent la suite des choses...     

Parce qu'ils redoutent le pire, les troufignoleurs; Jody Wilson-Raybould n'a pas tout dit. Elle l'a laissé entendre mercredi. Son agenda contiendrait d'autres notes explosives...      

Ça tomberait bien, en pleine relâche...