/opinion/columnists
Navigation

Le vrai Justin Trudeau

Le vrai Justin Trudeau
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Il a beau se dire féministe, de gauche, ouvert, compatissant, humaniste, généreux, cool, altruiste, charitable, humain, sensible, progressiste, etc., Justin Trudeau se fout du système de justice comme de sa première paire de babouches.

L’ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould dit avoir été l’objet de pressions durant quatre mois de la part de 11 personnes du bureau du premier ministre, sans compter un ministre des Finances, pour venir à la défense de SNC-Lavalin.

 

Comme à Santa Banana

Ce n’est pas juste une bombe que l’ex-ministre Wilson-Raybould a fait éclater, hier.

C’est une ogive nucléaire.

Et pourquoi Justin Trudeau tenait-il tant à sauver SNC-Lavalin, selon vous ? Par empathie ? Parce qu’il croit que les employés ne doivent pas payer pour les errements de leurs patrons ?

Non. Parce que Justin a besoin des votes du Québec pour gagner ses prochaines élections, et il sait qu’ici, au Québec, on aime nos fleurons, même s’ils construisent des prisons pour des dictateurs sanguinaires et qu’ils doivent payer des putes à leurs fils pour obtenir un contrat.

Alors il a sauté par-dessus le mur de béton qui sépare le politique de la justice, et a dit à Jody Wilson-Raybould qu’elle devrait faire tout ce qu’elle peut pour convaincre le Directeur des poursuites pénales de ne pas porter d’accusation contre SNC-Lavalin.

À ce niveau-là, ce n’est plus de l’ingérence.

C’est une façon de faire digne d’une république de bananes.

Imaginez si Stephen Harper avait agi de la sorte.

La Croix-Rouge devrait envoyer des centaines de médecins à Radio-Canada afin de traiter des journalistes victimes d’une crise d’apoplexie...

L’ami des femmes

Dire que Justin se présente comme le défenseur numéro 1 des femmes et des Autochtones...

Madame Wilson-Raybould est une femme ET une Autochtone. Est-ce que cela a empêché notre premier ministre de lui manquer de respect et de la traiter comme une vulgaire marionnette ?

Absolument pas.

En fait, ça lui a peut-être facilité la tâche...

Après tout, les femmes et les membres des Premières Nations lui doivent tellement une fière chandelle, madame Wilson-Raybould peut bien lui accorder cette faveur, non ?

Allez, Jody ! Be a sport ! Si tu acceptes, je vais jouer du tambour et porter des plumes à la prochaine assemblée !

Quel mépris...

Je l’ai dit et le redis : méfiez-vous des gens qui se présentent comme des modèles de moralité, ce sont souvent les pires.

Comme monsieur Trudeau père qui se présentait comme le champion des droits de la personne, mais qui n’a pas hésité une seconde à envoyer des innocents en prison sans les accuser de quoi que ce soit et sans leur permettre de consulter un avocat.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

D’ailleurs, pendant que j’y suis : quand Justin Trudeau va-t-il demander pardon pour cette décision scandaleuse prise par son papa ?

We love Justin !

Selon les derniers sondages, Justin Trudeau est encore largement en avance au Québec.

Si le prochain sondage arrive aux mêmes conclusions, alors c’est officiel : nous sommes de fieffés imbéciles.

C’est bien beau, aimer ses fleurons, mais un moment donné, il existe quelque chose qui s’appelle le système de justice.

Et celui-ci devrait être INDÉPENDANT du pouvoir politique.

Que le premier ministre se déguise en maharaja ou pas...