/entertainment/music
Navigation

OSM: Kent Nagano au lutrin d'une ultime saison

OSM: Kent Nagano au lutrin d'une ultime saison
MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Coup d'oeil sur cet article

La 86e saison de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) sera la dernière de Kent Nagano comme directeur musical. Le maestro tirera officiellement sa révérence en août 2020, après avoir occupé ce poste pendant 14 ans.

En paix avec sa décision, le chef a par contre la ferme intention de développer des projets «spéciaux» avec l'OSM, a-t-il confié à l'Agence QMI jeudi, lors du dévoilement de la dernière programmation portant son sceau.

OSM: Kent Nagano au lutrin d'une ultime saison
MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

«Si on a une chance comme ça, c'est irresponsable, c'est un manque de respect de faire une rupture, a-t-il dit. Ça va continuer. J'ai beaucoup de projets assez importants dans les prochains quatre ou cinq ans avec l'orchestre.»

Il ne s'agit donc pas de véritables adieux. «Dans un certain sens, je ne suis pas obligé de dire au revoir au Québec. Notre amitié, notre contact vont continuer», a-t-il assuré.

Pléiade de concerts et mode

Mais avant de penser à l'avenir, Kent Nagano doit se concentrer sur son ultime saison dont le coup d'envoi sera donné les 17 et 18 septembre prochain. Au total, plus de 100 rendez-vous musicaux sont prévus à Montréal.

Le maestro a profité de la chance qui s'offrait une fois de plus à lui pour choisir des œuvres de quelques-uns de ses compositeurs préférés, dont Olivier Messiaen, Bach, Bruckner et Mahler. C'est d'ailleurs la «Symphonie numéro 2», dite «Résurrection», de Mahler qui viendra clore son passage à titre de directeur artistique de l'OSM au début de juin 2020.

OSM: Kent Nagano au lutrin d'une ultime saison
MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Cette saison sera aussi synonyme d'innovation, car le classique se mariera à la mode grâce à «Musique, mode et mouvement» développé avec Marie Saint Pierre. Devant les musiciens défileront donc des mannequins parés de nouvelles créations de la designer québécoise.

Une déception... au hockey!

À l'approche d'un nouveau chapitre de sa carrière, Kent Nagano n'a aucun regret concernant son implication au sein de l'OSM, précisant avoir été grandement inspiré par la culture québécoise.

«D'être ici et de recevoir toute cette stimulation, ç'a été un grand cadeau. On a depuis très longtemps dépassé les attentes... Pas seulement moi, mais la communauté du Québec, on peut être tellement fiers; nous avons réussi à créer un modèle d'institution symphonique du 21e siècle qui est vraiment pertinent.»

OSM: Kent Nagano au lutrin d'une ultime saison
MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Malgré tout, le chef a une grande déception liée à Montréal. «J'ai un seul et énorme regret: je suis tombé amoureux du Canadien [de Montréal] et j'ai été passionné pendant 16 ans pour le retour de la coupe Stanley. Je ne l'ai pas encore vue ici à Montréal! J'ai attendu... Mais il ne faut pas fermer la porte.»

Pour les détails de la prochaine saison de l'OSM et l'achat de billets: OSM.ca .

Kent Nagano avec l'OSM

-Plus de 500 concerts donnés

-Quelque 60 œuvres créées

-14 ans à titre de directeur artistique (à la fin de la saison 2019-2020)

-Une longue collaboration qui remonte à 2004

-Des initiatives comme l'OSM au Centre Bell, le programme La musique aux enfants et des fictions de Noël avec Fred Pellerin