/news/society
Navigation

Inconduite sexuelle au Québec: une plainte vise l’ex-représentant du pape au Canada

Inconduite sexuelle au Québec: une plainte vise l’ex-représentant du pape au Canada
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’ex-représentant du pape au Canada Mgr Luigi Ventura est visé par des allégations d’inconduite sexuelle au Québec. C’est aussi le cas en France où plusieurs enquêtes pour agressions sexuelles ont été lancées par la justice.

Nonce apostolique au Canada, entre 2001 et 2009, Mgr Luigi Ventura est visé par une plainte pour des gestes qui auraient été posés en juillet 2008, au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, selon le site Présence - information religieuse.

C’est un Québécois qui avait 32 ans à l’époque qui a déposé la plainte auprès de la nonciature apostolique au Canada, l’équivalent de l’ambassade du Vatican à Ottawa. Les faits allégués se seraient déroulés au cours d’un banquet organisé à l’occasion de la grande fête de sainte Anne, qui se tient le 26 juillet.

La nonciature apostolique à Ottawa a confirmé à l’Agence QMI avoir reçu une plainte et souligné que le cas a été rapporté au Saint-Siège.

En France, Mgr Luigi Ventura fait l’objet d’au moins deux plaintes déposées devant la justice française pour agressions sexuelles. En l’occurrence, il est visé par une plainte pour des attouchements commis en janvier sur un jeune cadre de la mairie de Paris.

Le quotidien catholique «La Croix» a également rapporté plusieurs témoignages de jeunes hommes qui l’accusent d’avoir posé notamment ses mains sur les fesses ou les cuisses.

L’homme de 74 ans bénéficie toutefois de l'immunité diplomatique.

Jeudi, dans une tribune dans le quotidien «Libération», trois hommes ont réclamé au président français Emmanuel Macron la levée de son immunité diplomatique. Ils disent avoir subi des agressions sexuelles de la part du prélat au cours des treize derniers mois.

«À l’heure où le Vatican prétend ne montrer aucune tolérance à l’égard des infractions sexuelles commises par ses membres, il serait inconcevable que Mgr Ventura puisse exciper de son immunité diplomatique», peut-on lire dans cette tribune.