/opinion/columnists
Navigation

Price dans l’équation pour le trophée Vézina

Price dans l’équation pour le trophée Vézina
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs lecteurs n’ont pas aimé que Carey Price grimpe du 7e au 4e rang dans notre palmarès de la semaine dernière. Aujourd’hui, il est au 3e rang et ça va grincer des dents, c’est sûr. Ne leur en déplaise, Price se rapproche d’une candidature au trophée Vézina, et d’ailleurs, la lutte pour le Saint Graal des gardiens a quelque chose de particulier cette année.

Sachez que pour la première fois depuis les années 1980, le gagnant du trophée Vézina pourrait jouer moins de 50 matchs, en faisant abstraction bien sûr des deux saisons écourtées par les lock-out de 1994-1995 et de 2012-2013. Le favori pour le Vézina et meneur actuel dans notre classement, Andrei Vasilevskiy, a raté un mois d’activité, de sorte qu’il n’a disputé que 39 matchs jusqu’à présent.

Compte tenu de la position très confortable du Lightning de Tampa Bay, qu’il ne reste que 19 matchs à la saison et que le gardien auxiliaire, Louis Domingue, va très bien, il est possible que l’entraîneur, Jon Cooper, réduise la tâche de travail de Vasilevskiy. Il veut que son homme soit frais et dispos pour sa grande mission, ramener la coupe Stanley à Tampa.

Cela dit, Vasilevskiy devrait quand même jouer dans au moins 11 matchs et atteindre le cap des 50 sorties. Dans les 27 dernières années, Tim Thomas est celui qui a gagné le trophée Vézina en jouant le moins de matchs, soit 54 en 2008-2009 et 57 en 2010-2011. Ses taux d’efficacité étaient toutefois dans les sphères hasékiennes à ,933 et ,938 respectivement.

Vasilevsky voltige dans cette zone à ,930, tout comme Robin Lehner (classé 4e) des Islanders de New York, mais ce dernier ne se rendra probablement pas plus loin que 45 matchs, et c’est ce qui explique qu’il est maintenant derrière Price au classement.

Les années 1980

Depuis que le Vézina est attribué par le vote des directeurs généraux, Tom Barrasso est le gardien qui l’a gagné avec le moins de matchs, soit 42 en 1983-1984. Billy Smith avait gagné la première mouture en 1981-1982 avec 46 matchs, et Patrick Roy avec 48 matchs en 1988-1989.

L’an dernier, Pekka Rinne l’a gagné avec 59 matchs.

Et Price là-dedans ?

Nous y voici. Il se dirige vers une saison de 65 matchs et les paragraphes précédents servent à démontrer l’importance de la charge de travail. C’est ce qui explique souvent qu’un gardien soit classé plus haut qu’un autre dans notre classement, même si parfois ses statistiques peuvent être un peu moins bonnes.

Tous les gardiens de la LNH peuvent exceller sur une courte période, mais les vrais gardiens titulaires peuvent briller sur une longue période. C’est à la fois physique et mental, et c’est avec cette notion que la formule mathématique du classement a été conçue.

Parmi les gardiens qui ont joué au moins 35 matchs (ceux qui ont une chance d’atteindre le cap des 50 matchs), Price est 3e pour le nombre de minutes jouées (2929), 3e pour le taux d’efficacité (,917), 5e pour la moyenne de buts alloués (2,52), 6e pour le nombre de victoires (26) et 7e pour les jeux blancs (3).

On ne dit pas que Price est favori pour gagner le Vézina, mais il est dans l’équation pour être finaliste. C’est l’évidence même.

Vasilevskiy bien en selle

Au rythme actuel, Vasilevskiy amasse 17 points en moyenne par match et se dirige vers une récolte de 10 714 points. Price récolte 15 points par partie et aura de la difficulté à dépasser le cap des 10 634 points. L’an dernier, Connor Hellebuyck, des Jets, avait terminé au premier rang avec 10 701 points.

 

RANG PRÉNOM NOM ÉQUIPE POINTS
1 Andrei Vasilevskiy TBL 10511
2 Frederik Andersen TOR 10470
3 Carey Price MTL 10441
4 Robin Lehner NYI 10417
5 Ben Bishop DAL 10388
6 Devan Dubnyk MIN 10382
7 Jacob Markstrom VAN 10379
8 Marc-Andre Fleury VEG 10375
9 John Gibson ANA 10370
10 Connor Hellebuyck WPG 10357
11 Thomas Greiss NYI 10357
12 Jaroslav Halak BOS 10340
13 Pekka Rinne NSH 10335
14 Darcy Kuemper ARI 10310
15 Anton Khudobin DAL 10308
16 Braden Holtby WSH 10300
17 Tuukka Rask BOS 10294
18 Semyon Varlamov COL 10294
19 Sergei Bobrovsky CBJ 10281
20 Henrik Lundqvist NYR 10280
21 Jimmy Howard DET 10250
22 Carter Hutton BUF 10247
23 Casey DeSmith PIT 10245
24 Curtis McElhinney CAR 10238
25 Craig Anderson OTT 10237
26 Matt Murray PIT 10234
27 Mikko Koskinen EDM 10205
28 David Rittich CGY 10204
29 Martin Jones SJS 10178
30 Juuse Saros NSH 10174
 
Note  sur le classement
 
Le classement informatisé des gardiens de but présenté par Le Journal utilise la même formule que celle préconisée par le magazine Goalies’World entre 1996 et 2011. Le nombre de matchs joués, le nombre de tirs, la moyenne d’efficacité, la moyenne de buts alloués, les victoires et les jeux blancs font partie de l’équation, chaque statistique ayant un poids différent. Ce classement peut être comparé à ­celui des marqueurs. Plus la saison avance, plus le classement se stabilise.