/news/politics
Navigation

Le Canada s’en va sur la Lune avec la NASA

L’unifolié créera son «troisième bras canadien»

GEN-
Photo Agence QMI, Joël Lemay L’astronaute David Saint-Jacques a pris part jeudi à la conférence de presse en direct de la Station spatiale internationale. Il est très enthousiaste quant au projet Gateway de la NASA.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada contribuera au projet Gateway de la NASA, qui permettra d’envoyer une nouvelle station habitable en orbite autour de la Lune dans le but d’y « retourner », a annoncé Justin Trudeau jeudi.

«Ce projet permettra aux êtres humains de retourner sur la Lune en plus de préparer le terrain pour une exploration plus approfondie de Mars », a expliqué le premier ministre en point de presse à l’Agence spatiale canadienne, dans l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil.  

GEN-
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Cette annonce survient près de 50 ans après que Neil Armstrong fut devenu le premier homme à marcher sur la Lune. La dernière fois qu’une personne a foulé la surface lunaire remonte à 1972, avec Apollo 17. 

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Nathalie Ouellette, astrophysicienne à l’Université de Montréal sur QUB radio :

Nouvelle phase 

«L’exploration spatiale est sur le point d’entrer dans une nouvelle phase», prédit M. Trudeau.  

Mené par l’agence américaine NASA, l’avant-poste Gateway servira de laboratoire, de centre de contrôle et de plateforme où des astronautes pourront habiter.  

La plateforme devrait entrer en fonction dans l’orbite de la Lune vers 2026.  

GEN-
Photo AFP

Le Canada, déjà reconnu pour son fameux « bras canadien » dans l’actuelle Station spatiale internationale, y participera en créant un « Canadarm3 ». Ce système robotique intelligent devrait permettre une panoplie d’activités dans la future station, comme l’entretien et la réparation d’équipement, et soutenir les sorties dans l’espace. 

La NASA avait d’ailleurs formellement demandé l’aide du Canada sur ce plan en novembre. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

2,05 milliards $ 

Ottawa injectera donc 2,05 milliards $ sur 24 ans en appui au programme spatial canadien. Cet investissement créera des « centaines de bons emplois » au cours des 10 prochaines années, croit M. Trudeau.  

GEN-
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Il permettra aussi de faire avancer des technologies qui seront ensuite utiles sur Terre, citant l’exemple d’une machine créée grâce aux avancées en robotique spatiale et qui est capable d’opérer des tumeurs autrefois inopérables. 

L’astronaute David Saint-Jacques s’est aussi joint à la conférence de presse en direct de la Station spatiale internationale pour témoigner de son enthousiasme face à ce projet.  

« Cela nous permettra de devenir encore plus autonomes vis-à-vis de la Terre [...]. Je suis excité pour nos enfants », a-t-il dit de l’espace.