/sports/hockey
Navigation

Les Pétroliers du Nord bannissent deux spectateurs à vie

Coup d'oeil sur cet article

Deux individus ont été bannis à vie de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord de Saint-Jérôme à la suite des événements de samedi dernier alors que des insultes racistes ont été proférées envers un joueur pendant un affrontement de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Le défenseur des Marquis de Jonquière Jonathan-Ismaël Diaby ainsi que les membres de sa famille présents à Saint-Jérôme ont été la cible de ces attaques.

L’organisation des Pétroliers du Nord, l’équipe locale, a indiqué par communiqué que les individus avaient été identifiés à l’aide du service de sécurité et des bandes vidéo.

«La direction des Pétroliers condamne évidemment tous les propos haineux, homophobes ou intimidateurs. Que ce soit à l’égard de joueurs, de spectateurs, de ses employés ou des employés des autres équipes, ces gestes sont tout simplement intolérables», peut-on lire dans une déclaration.

L’équipe a également annoncé que la sécurité serait renforcée dans l’aréna.

La LNAH a annoncé jeudi qu’elle allait mettre en place des règles plus sévères pour contrer le racisme et les autres comportements répréhensibles dans ses amphithéâtres. Les arbitres pourront notamment interrompre une partie pour permettre l’expulsion de toute personne ne respectant pas les règlements.

Mardi, l’entraîneur-chef des Marquis de Jonquière, Benoît Gratton, a vivement dénoncé les propos racistes et les actes inacceptables dont avait été victime son joueur.