/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Michael Jackson, le salaud acceptable

Coup d'oeil sur cet article

Hein ? Quoi ? Michael Jackson serait un pédophile ? Il aurait agressé des petits garçons à répétition ? Comment ça ?

Moi qui croyais que lorsqu’il invitait des enfants de 6 ans dans son lit, c’était pour manger des bonbons. Diantre, je suis estomaquée. Moi qui pensais que s’il invitait des enfants de 7 ans à Neverland, c’était pour la qualité de leur conversation. Ah ben là, je tombe des nues. Qui aurait pu imaginer que cet homme qui respirait la santé mentale, l’équilibre et la maturité aurait pu se livrer à des gestes de grossière indécence ?

DES PARENTS AVEUGLES ?

J’ironise, bien sûr. Mais avouez que c’est amusant de voir tous ces gens qui réagissent comme si, avec la diffusion prochaine du documentaire dévastateur sur Michael Jackson à HBO, on venait d’entendre des révélations inattendues, étonnantes et renversantes.

Moi, ce qui m’étonne, c’est que des parents aient pu, pendant des années, confier leurs (très jeunes) enfants à un homme d’âge mûr qui les comblait de cadeaux. Ils ne l’auraient pas fait avec leur plombier, leur comptable ou leur notaire. Mais une méga vedette multimilliardaire arrivait et leur disait : « Je veux que votre fils vienne faire dodo dans mon lit doré » et les parents fermaient les yeux ? On lui donne le Bon Dieu sans confession parce qu’il est riche et connu ?

Toute l’affaire Michael Jackson me dégoûte parce qu’elle nous indique clairement qu’il y a sur Terre deux genres d’individus. Les vedettes... et tout le reste de l’humanité. Tu vends des millions de disques, ou tu vends des millions de billets de films, on va te permettre des comportements qui seraient tout simplement inacceptables pour le commun des mortels.

Vous imaginez si un garagiste ayant de la difficulté à boucler ses fins de mois avait approché les parents des deux victimes interviewées dans le documentaire de HBO et leur avait dit : « Je vais offrir un fax à votre fils pour que je puisse lui envoyer des lettres d’amour » ? Il se serait fait gifler, donner un coup de pied au derrière et aurait reçu la visite de la police.

Ce qui me dégoûte dans l’affaire Jackson, c’est aussi la complicité de tout l’entourage, qui voyait, qui entendait, qui savait et qui se taisait.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LES INTOUCHABLES

Parlant de gens dans le merveilleux monde du showbiz qui s’en tirent à bon compte, vous devez absolument écouter le tout dernier balado Devine qui vient souper de QUB radio, dans lequel mon mari et moi recevons Isabelle Racicot et Normand Brathwaite.

Mon ami Normand revient sur sa profonde dépression qui l’a mené trois fois au bord du suicide. Et il explique que s’il était si diminué, si détruit, c’est à cause d’un homme qui œuvre dans le « milieu » et qui s’en est aussi pris à des femmes qu’il a harcelées. Mais c’était avant #metoo. Si ces mêmes gestes étaient posés aujourd’hui, cet homme n’aurait plus de boulot, plus de réputation.

Mais je vous pose la question : pourquoi Monsieur X (appelons-le comme ça) a-t-il pu agir de façon aussi odieuse avec des collègues de travail ? Uniquement parce que c’est une vedette.

Et aux vedettes, qui apportent des cotes d’écoute ou des clics, du box-office ou des records de vente, on pardonne tout.