/travel/destinations
Navigation

En prison à Boston!

The Liberty Hotel, un magnifique édifice de granit du XIXe siècle.
Photo Lise Giguère The Liberty Hotel, un magnifique édifice de granit du XIXe siècle.

Coup d'oeil sur cet article

BOSTON – MASS. Certains lieux sont des incontournables. Visiter une ville sans y faire un arrêt serait vraiment dommage. C’est le cas du Liberty Hotel de Boston. Si l’on ne peut y passer la nuit, on peut tout simplement s’y arrêter pour prendre un verre, mais, chose certaine, il faut absolument découvrir cette vieille prison devenue un hôtel de luxe cinq étoiles.

Surplombant la rivière Saint-Charles, cet imposant édifice de granit, n’est autre que la Charles Street Jail dans laquelle ont séjourné certains criminels célèbres, dont Malcolm X ou Frank Abagnale Jr, interprété par Leonardo DiCaprio dans le film Arrête-moi si tu peux de Steven Spielberg.

Des chambres aux couleurs douces ont remplacé les cellules.
Photo Lise Giguère
Des chambres aux couleurs douces ont remplacé les cellules.

Construite en 1851, elle apparaissait déjà comme un modèle international grâce à sa forme et ses fenêtres qui offraient air et lumière aux prisonniers sans compromettre la sécurité. En 1970, devenue insalubre, elle fut fermée puis abandonnée.

Du balcon de la suite présidentielle, une vue impressionnante sur Boston.
Photo Lise Giguère
Du balcon de la suite présidentielle, une vue impressionnante sur Boston.

En 2001, la ville de Boston désireuse de sauver cet édifice considéré comme l’un des meilleurs exemples du « Boston Granite School » (un style d’architecture qui lui a valu d’être inscrite sur la liste du National Register of Historic Landmarks) confia à Carpenter & Company le mandat de la restaurer.

Une restauration qui se distingue

Dès son ouverture, en septembre 2007, sous l’égide du Groupe Starwood, The Liberty est décrit comme étant l’un des plus beaux hôtels de la ville. On y apprécie le soin mis, non seulement à préserver les lieux, mais également à rappeler son passé sombre et les détenus légendaires qu’elle a abrités, tout en ne sacrifiant aucun des hauts standards de qualité inhérents aux hôtels de luxe.

Le spectaculaire hall d’entrée et son ambiance carcérale (de luxe !) grâce à la rotonde originale, d’une hauteur 30 mètres, de laquelle les gardes armés pouvaient surveiller les quatre ailes abritant les prisonniers.
Photo Lise Giguère
Le spectaculaire hall d’entrée et son ambiance carcérale (de luxe !) grâce à la rotonde originale, d’une hauteur 30 mètres, de laquelle les gardes armés pouvaient surveiller les quatre ailes abritant les prisonniers.

Dès le hall d’entrée, on retrouve l’ambiance carcérale grâce à la rotonde originale, d’une hauteur de 30 mètres, de laquelle les gardes armés pouvaient surveiller les quatre ailes abritant les prisonniers. C’est aujourd’hui, le Catwalk où l’on peut s’attabler pour un repas léger ou un verre tout en surveillant l’ambiance. Il en est de même pour le nom des restaurants, Scampo (s’évader en italien) ou Clink et le bar Alibi, dans lequel les anciennes cellules de dégrisement ont été transformées en petits boudoirs intimes. En été, le bar s’ouvre sur l’extérieur en une terrasse appelée The yard (la cour).

The Clink où l’on peut s’attabler derrière les grilles des cellules.
Photo Lise Giguère
The Clink où l’on peut s’attabler derrière les grilles des cellules.

Les 300 chambres et 10 suites luxueuses aux teintes douces et lumineuses ont remplacé les cellules et, de leurs immenses fenêtres, permettent une vue spectaculaire sur cette ville magnifique et sur les nombreuses attractions qui se trouvent à proximité.


►The Liberty Hotel se trouve à deux pas du parc Boston Common, du Feneuil Hall Marketplace, des boutiques de Charles Street et des sallesde spectacles.

►Une tenue chic est exigée (style 5 à 7). Les shorts, casquettes et sandales sont interdits.

►Info : www.libertyhotel.com