/opinion/columnists
Navigation

Les promesses reniées de la CAQ

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a une chose que je déteste, en tant que citoyen électeur, c’est d’entendre un parti politique me dire une chose quand il est dans l’opposition et le contraire quand il est au pouvoir.

J’ai l’impression qu’on me prend pour un con.

Et je n’aime pas être pris pour un con.

C’EST NOTRE ARGENT

C’est ce qui arrive avec la CAQ sur plusieurs dossiers.

« Ces sommes appartiennent aux citoyens et le premier ministre doit s’engager à les rembourser », disait François Legault lorsqu’il était dans l’opposition.

Maintenant qu’il est au pouvoir, le chef de la CAQ dit que ce dossier n’est plus une priorité pour les Québécois.

On parle ici d’une somme de 1,7 milliard de dollars.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

« Oui, mais c’est plus compliqué que ce que les gens pensent, nous répond-on. Il y a la Régie de l’énergie qui approuve les tarifs, l’écart entre les coûts projetés et les coûts réels, le fait que l’argent perçu par Hydro va financer la réduction de la taxe scolaire et la hausse des crédits d’impôt pour les familles, etc. »

Euh, non. Ce n’est pas si compliqué.

Quand je dois 2,60 $ à l’État, l’État me demande de lui envoyer 2,60 $ plus intérêt.

Tout de suite. Drette là.

Eh bien, quand l’État me doit 2,60 $, je veux qu’il m’envoie 2,60 $ plus intérêt.

Tout de suite. Drette là.

C’est aussi simple que ça.

Si ça fonctionne pour minou, ça fonctionne pour pitou.

Que monsieur Legault cesse de multiplier les explications bidon.

Il nous a menti, point.

ABOLISSEZ CE COURS

Idem pour le cours d’Éthique et culture religieuse.

Dans l’opposition, François Legault disait qu’il allait abolir ce cours inutile. Cette mesure faisait même partie de la charte fondatrice de la CAQ en 2012.

Maintenant, il dit qu’il va le « modifier ».

« Dans un contexte de mondialisation et de migration massive, je pense que c’est important de connaître les grandes religions », a dit le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge.

Euh, non.

C’est important de connaître la géographie, l’histoire, l’économie, les maths, les sciences, la philosophie, la littérature.

Mais la connaissance des religions n’est pas fondamentale. J’ai 57 ans, je ne connais strictement rien de la vie du gourou Nanak et je m’en porte très bien.

Tout ça peut être vu dans les cours d’histoire, pas besoin de passer autant d’heures sur le sujet.

Vous voulez un cours de religion ? Le voici : « Respectez toutes les croyances, mais gardez un esprit critique, dites-vous que les religions sont des fables et n’acceptez jamais qu’une religion, quelle qu’elle soit, traite les femmes et les homosexuels comme des citoyens de seconde zone ou veuille s’imposer au-dessus des lois... »

Voilà. Ça dure 15 secondes.

Passez à la géographie, ensuite.

LE TOP 10

Il y a quelques jours, le très combatif chef du PQ Pascal Bérubé a publié ce tweet :

« Voici 10 promesses reniées par la CAQ : Trop-perçus d’Hydro-Québec – Nominations partisanes – Commission sur les contrats informatiques – ECR – Salaire des médecins – OGM – Publicités gouvernementales – Dérives sectaires – CISSS Centre-du-Québec – Serment à la reine – Bombardier. »

Ce n’est qu’un début ?