/sports/hockey
Navigation

Remontée victorieuse à Saguenay

Remontée victorieuse à Saguenay
Photo Roger Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Après avoir concédé deux buts au Phœnix de Sherbrooke, les Saguenéens se sont ressaisis lors des 40 minutes suivantes afin de pouvoir savourer un gain de 5-2, samedi après-midi devant plus de 3600 spectateurs au Centre Georges-Vézina.

L’espoir du Canadien de Montréal Samuel Houde avait des yeux tout le tour de la tête, se faisant complice sur quatre filets des siens, en route vers sa plus grande récolte de points en un match. « C’est une grosse victoire de caractère. On a réussi à revenir de l’arrière en travaillant fort et en gardant les jeux simples. Je crois que c’est ça qui a fait la différence », a lancé la première étoile de la joute.

Faux départ

L’ambiance était à son comble lors des premières minutes de la rencontre alors que les deux équipes ne cessaient de s’échanger des chances de marquer jusqu’à ce que la porte s’ouvre pour le Phœnix qui s’est vu offrir deux attaques massives consécutives.

Le capitaine des visiteurs, Samuel Poulin, a sauté sur l’occasion pour servir deux savantes passes à Bailey Peach et Félix Robert, qui ont successivement touché la cible.

Rester concentrés

Après une première période où ils ont vu leur adversaire avoir l’avantage, les Saguenéens ont montré signe de vie lors des 20 minutes suivantes en parvenant à prendre les devants. « Il fallait bien finir la première période. On s’est accrochés mentalement et avons recommencé à zéro en deuxième. Il fallait rester concentré mentalement, même si parfois, ça ne fonctionnait pas et c’est ce que nous avons fait », a expliqué la pilote de la formation saguenéenne, Yanick Jean.

Artemi Kniazev a d’abord réduit l’écart à l’aide d’un bon tir du point d’appui avant que Liam Murphy déjoue le gardien Thommy Monette entre les jambières.

Par la suite, Monette a voulu remettre le disque à son coéquipier, mais Justin Ducharme a habilement intercepté la manœuvre avant de marquer dans une cage abandonnée.

Monette n’a pas amélioré sa cause en troisième période flanchant devant Xavier Labrecque et Ducharme à nouveau.

« C’est très compliqué pour nos gardiens depuis les Fêtes. On joue à la chaise musicale (...) Ils ne sont pas capables de nous garder dans les matchs », a affirmé l’entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien, plutôt sévère envers le travail de ses hommes masqués.

Les Saguenéens rendront visite à l’Océanic de Rimouski, mardi soir, avant de recroiser le fer avec le Phœnix, vendredi prochain au Centre Georges-Vézina.