/news/currentevents
Navigation

[VIDÉO] Un carcajou encore en fuite à Saint-Félicien

courtisie zoo
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’évasion d’un carcajou sème l’inquiétude au Zoo sauvage de Saint-Félicien. C’est la seconde fois depuis l’été dernier qu’un animal de cette espèce menacée prend la poudre d’escampette.

La direction du site touristique appréhende surtout la présence de pièges qui ont été installés dans cette zone forestière du nord du Lac-Saint-Jean par des gens qui font le commerce de fourrure. «En hiver, plusieurs collets sont tendus par des trappeurs. Nous avons terriblement peur qu’elle se fasse prendre dans un piège», s’inquiète la biologiste Christine Gagnon.

La biologiste Christine Gagnon est directrice de la conservation et de l’éducation au Zoo sauvage de Saint-Félicien.
courtoisie
La biologiste Christine Gagnon est directrice de la conservation et de l’éducation au Zoo sauvage de Saint-Félicien.

La femelle âgée de cinq ans s’est sauvée de son enclos situé dans le secteur de la Forêt mixte dans la nuit de samedi à dimanche. Elle s’est faufilée par un trou d’une dimension de six pouces par six pouces qui a été créé à la suite d’une rupture de soudure du grillage de contention.

courtisie zoo
courtoisie

Une gardienne animalière s’est aperçue de la présence d’un seul animal lorsqu’elle s’est rendue près de l’habitat où la bête était gardée en captivité en compagnie d’un mâle. Selon les traces observées au sol, la direction du Zoo sauvage croit que la femelle a tenté de regagner son enclos, mais qu’elle a été incapable de le faire.

L’animal a été filmé par des automobilistes en bordure de la route. En regardant les images, le personnel du site a constaté que la femelle semblait très nerveuse. 

Elle ne représente toutefois pas de danger pour l’humain. «Le carcajou est un animal nerveux et craintif, mais il ne faut pas tenter de l’attraper ou de le coincer. Les gens doivent nous contacter rapidement s’ils l’aperçoivent», insiste Christine Gagnon.

L’habitat de la femelle en cavale est situé dans le secteur de la Forêt mixte qui fait partie de la partie pédestre. Celle-ci est accessible été comme hiver.
Photo courtoisie
L’habitat de la femelle en cavale est situé dans le secteur de la Forêt mixte qui fait partie de la partie pédestre. Celle-ci est accessible été comme hiver.

Espèce menacée

Le carcajou figure sur la liste des espèces fauniques désignées menacées au Québec depuis 2000, d’où l’importance de la retrouver pour le Jardin zoologique.

«C’est vraiment primordial pour nous de la récupérer, mais aussi pour la conservation de l’espèce», insiste la directrice de la conservation et de l’éducation.

Deux couples de carcajous font partie de la collection du site touristique, dont la femelle en cavale. 

Faim

Christine Gagnon estime qu’elle pourrait commencer à tenter de trouver de la nourriture d’ici quelques jours.

«Elle a bien mangé avant de prendre la fuite. Nous avons installé des cages avec proies en périphérie du zoo pour tenter de l’attirer», poursuit la directrice de la conservation et de l’éducation.

2e cas

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien a vécu une situation similaire l’été dernier alors qu’un mâle a été retrouvé après une fuite de trois mois

Pendant sa cavale, il s’est promené dans un rayon d’une dizaine de kilomètres entre Saint-Félicien et la petite municipalité de La Doré. « Si l’on se fie à l’expérience de l’an dernier, on croit qu’elle va rester dans les environs du site. C’est du moins ce que l’on souhaite », termine Christine Gagnon.