/news/politics
Navigation

Les libéraux fédéraux ont reçu 672 000 $ des lobbys

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, les lobbyistes mandatés par SNC-Lavalin ont versé 10 000 $ à la caisse du Parti libéral, presque le maximum qui leur est autorisé. Un exemple qui démontre que les partis doivent désormais refuser les dons des lobbys, estime le Bloc québécois.

«Il y a une apparence de conflit d’intérêts qui est problématique pour la confiance du public envers le gouvernement», soutient le député bloquiste Xavier Barsalou-Duval. Selon les compilations du Bloc, obtenues par TVA Nouvelles, les lobbyistes ont donné 1,3 million $ aux partis politiques fédéraux depuis la dernière élection. La part du lion revient aux libéraux, qui ont reçu 672 000 $.

«La proximité des lobbys avec le gouvernement libéral est troublante. Quand quelqu’un vient te voir en tenant un chèque dans ses mains, c’est clair que tu dois l’écouter plus attentivement, affirme le député bloquiste. Les chiffres sont clairs : lorsqu’un parti politique arrive au gouvernement, les dons explosent à tout coup.»

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

En effet, lorsqu’ils étaient au pouvoir, ce sont les conservateurs qui avaient obtenu la plus grande part du gâteau. Le parti de Stephen Harper avait reçu près de 600 000 $ lors de ses deux mandats au gouvernement. Les libéraux de Paul Martin, entre 2004 et 2006, avaient récolté près de 800 000 $ auprès des lobbyistes. Un financement public réclamé

Le Bloc québécois réclame que les partis politiques cessent d’accepter les dons des lobbyistes par «devoir éthique». Il demande aussi une refonte du système de financement des partis fédéraux semblable à celui du Québec.

«Nous souhaitons un système public basé sur le nombre de votes obtenus, plutôt que les partis soient financés par des intérêts privés». Un tel système permettrait d’éliminer le copinage et la vulnérabilité des politiciens face au pouvoir de l’argent.

Depuis la dernière élection, le Bloc a reçu près de 10 000 $ des lobbyistes. Un changement du mode de financement pourrait aussi avantager le parti indépendantiste, concède M. Barsalou-Duval.