/news/politics
Navigation

Une conseillère de Chambly démissionne

Pendant ce temps, le maire est toujours sous la loupe des enquêteurs de l’Unité permanente anticorruption

Julia Girard-Desbiens, Ex-conseillère municipale
Photo tirée de Facebook Julia Girard-Desbiens, Ex-conseillère municipale

Coup d'oeil sur cet article

Une conseillère municipale de Chambly a démissionné mercredi alors que le maire est visé par une enquête de l’Unité permanente anticorruption.

« La conjoncture politique actuelle ne me permettant pas d’exercer mon rôle de conseillère comme j’aspirais à le faire, je préfère me retirer et me concentrer sur ma famille », a écrit Julia Girard-Desbiens sur sa page Facebook, hier après-midi.

Celle qui faisait partie de l’équipe du maire Denis Lavoie n’a pas voulu nous préciser la raison de sa démission.

Ce départ survient une semaine à peine après la mise sous tutelle de la Ville de Chambly.

Pendant ce temps, l’Unité permanente anticorruption mène une enquête dans les dossiers de la Ville.Les policiers ont reçu des allégations à l’effet que le controversé maire et sa copine, qui est directrice générale adjointe, auraient touché de l’argent lors de l’octroi de contrats publics.

La tutelle implique aussi que chacune des décisions prises par les élus doit être approuvée par la Commission municipale du Québec (CMQ).

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Rapport de force

D’ailleurs, durant la séance de mardi soir, le conseil municipal a rejeté la suspension de certaines procédures judiciaires contre des citoyens. Cette décision avait été prise vendredi par la CMQ.

À deux contre cinq, les conseillers de l’opposition n’étaient pas de taille contre les fidèles du maire.

Toutefois, en raison de la situation actuelle, la décision pourrait être imposée malgré tout.

Mme Girard-Desbiens était absente de la séance, tout comme le maire et le directeur général Michel Larose, en congé de maladie.