/news/transports
Navigation

Facile et pas cher de falsifier un odomètre

Coup d'oeil sur cet article

Reculer l’odomètre d’une voiture pour avoir un meilleur prix à la revente ou encore ne pas avoir de pénalité à payer lors d’un retour de location est une pratique qu’on voit encore régulièrement dans le marché des véhicules d’occasion.

 

 

S’il est difficile de déterminer jusqu’à quel point c’est répandu au Québec, l’émission «J.E.» démontre cette semaine à quel point il est facile de trouver quelqu’un pour trafiquer un odomètre.

Un journaliste et un caméraman se sont rendus dans un garage dans la grande région de Montréal. Avec des caméras cachées, ils montrent comment ils ont réussi à faire reculer l’odomètre d’une voiture de 10 ans d’usure.

Le prix pour la falsification illégale de l'odomètre est d’à peine 250 $ pour la plupart des marques et modèles.

Après avoir payé comptant cette somme, la valeur de l'automobile a augmenté d’environ 5000 $ sur le marché des véhicules d’occasion.

Une opération toute simple faite en cinq minutes et qui laisse peu de traces dans les ordinateurs de la voiture.

En entrevue à l’émission «J.E.», Denis Noel, conseiller technique pour CAA-Québec, recommande aux acheteurs de véhicules d'occasion de faire leur enquête pour ne pas se faire avoir.

«Je vois un portrait de l’auto en fonction de ce que je vois à l’extérieur. Il faut que ça corresponde à ce que je vois dans le tableau de bord», a dit le spécialiste.

Le mécanicien de 37 ans d’expérience rappelle l’importance de demander un rapport d’historique du véhicule, ce que fait la compagnie CarFax, avant d’en faire l’acquisition.

Mais également de vérifier les factures d’entretien et les transactions faites à la SAAQ. Autant d’endroits où on peut vérifier l’évolution du kilométrage du véhicule.

Notre enquête démontre aussi qu’il existe des réseaux bien structurés qui se divisent des territoires et qui rapportent beaucoup d’argent. Les arrestations sont très rares puisqu’il est très difficile de prouver ce crime.

Ne manquez pas l’émission «J.E.», jeudi à 21 h, à TVA.