/misc
Navigation

Place aux femmes et c’est beau

Place aux femmes et c’est beau

Place aux femmes et c’est beau

Coup d'oeil sur cet article

Demain, vendredi 8 mars, et il fera certainement beau, c’est la journée internationale des femmes. Comme nous ne discutons pas de politique dans notre blogue ou si peu, faisons place à la musique classique, aux jeunes interprètes et aux femmes compositrices. Sous le titre Elles, l’altiste Marina Thibeault -ici-et la pianiste Marie-Ève Scarfone-ici- rendent hommage à ces femmes qui ont composé de superbes œuvres. Au fil des plages, nous retrouvons bien entendu : Clara Schumann pour Trois romances, l’immense pianiste et pédagogue Nadia Boulanger pour Trois pièces pour violoncelle et piano (une transcription dans le cas présent). Parmi les moins connues, puisque nous sommes en présence de découvertes, retenons la violoniste et altiste Rebecca Clarke (1886-1979) -ici-dans Sonate pour alto et piano, et l’Ukrainienne Anna Pidgorna (1985) -ici-avec The Child, Bringer of Light. Tout en finesse et en délicatesse, ce surprenant tandem de jeunes interprètes tisse des couleurs, travaille les reliefs et approfondit le travail de ces compositrices parfois oubliées. 

Bravo !