/misc
Navigation

Bach, le jazz, merci, Mr Loussier

Bach, le jazz, merci, Mr Loussier

Bach, le jazz, merci, Mr Loussier

Coup d'oeil sur cet article

 Décidément, la grande faucheuse ne prend pas de repos. Mardi 5 mars, le pianiste Jacques Loussier-ici-

 a tiré sa révérence. Homme discret, compositeur de musiques de film, accompagnateur de Léo Ferré, Charles Azvanour et Catherine Sauvage, il aura laissé sa marque en mariant Bach avec le jazz. Bien avant le fusion, et à peu près en même temps que les explorations du Modern Jazz Quartet, il crée le trio Play Bach-ici- 

avec le batteur Christian Garros et le contrebassiste Pierre Michelot. Plus qu’une surprise, ce fut un véritable bonheur et avec beaucoup de gout, il « décloisonna » à sa façon les genres musicaux. Loin d’être une facétie, ce disque trouva 7 millions de preneurs-ici-, 

15 ans de tournées et 3000 concerts. 

Pour le tricentenaire de Bach

En 1985, il célébra à sa manière l’illustre compositeur en reformant le trio Play Bach -ici-

avec le batteur André Arpino et le contrebassiste Vincent Charbonnier. Saluons ce monsieur fort gentil qui aura rendu heureux des millions de gens ainsi que des cinéphiles puisqu’il signa les génériques de :

Thierry La Fronde (1963) 

Lagardère (1967) 

Les noveles aventures de Vidocq (1971)