/entertainment/shows
Navigation

Toujours aussi éblouissant

Mickey et ses amis émerveillent les enfants jusqu’à dimanche au Centre Vidéotron

Coup d'oeil sur cet article

L’univers coloré et emballant de Disney a émerveillé des centaines d’enfants costumés en leur personnage favori, vendredi, au Centre Vidéotron. Attraction incontournable durant la relâche depuis quelques années, Disney sur glace : 100 ans de magie en a mis plein la vue, une fois de plus, avec une imposante production.

Les personnages classiques des plus populaires dessins animés de Disney ont repris vie avec leurs habits les plus scintillants, dans le cadre d’une rétrospective consacrée à l’héritage du créateur Walt Disney, qui perdure depuis un siècle déjà.

En ouverture, avec la compagnie de Donald Duck et du maladroit Goofy, Mickey et Minnie ont eu droit à une grande fanfare pour célébrer leurs 90 ans, alors qu’une vingtaine de patineurs se côtoyaient sur la glace.

Mickey et Minnie ont eu droit à une fanfare pour leur 90e anniversaire.
Photo Jean-François Desgagnés
Mickey et Minnie ont eu droit à une fanfare pour leur 90e anniversaire.

Les célèbres souris n’ont pas perdu leur pouvoir d’attraction, même neuf décennies après leur création : l’amphithéâtre n’était pas complètement plein, mais plusieurs milliers de personnes assistaient vendredi avant-midi à la première des six représentations de Disney sur glace, qui se déroulent jusqu’à dimanche.

Et ils étaient fort nombreux à avoir leurs oreilles de souris sur la tête.

Pinocchio aussi

Donald Duck est ensuite parti en mission : trouver une histoire pour faire un film.

En ouverture, Goofy et Donald Duck sont partis à la recherche d’une histoire pour faire un film. 
Photo Jean-François Desgagnés
En ouverture, Goofy et Donald Duck sont partis à la recherche d’une histoire pour faire un film. 

C’est ainsi qu’ont défilé, à travers une quinzaine de tableaux tout aussi majestueux les uns que les autres, les histoires les plus marquantes de Disney, ressuscitant même le vieux Pinocchio.

Puis, le poisson Dory est parti à la recherche de sa famille, avec Nemo, dans un univers marin qui s’avère être une des histoires les plus modernes de Disney. L’apparition de l’impressionnante tortue Crush a fait le bonheur des plus jeunes.

Crush, la tortue du film <i>Nemo</i>, a fait le bonheur des enfants. 
Photo Jean-François Desgagnés
Crush, la tortue du film Nemo, a fait le bonheur des enfants. 

La Belle et la Bête insi que Blanche-Neige, étaient ensuite de la partie, sous une trame musicale entraînante et entièrement traduite en français.

Avec leur conquête pour mettre fin à l’hiver, le plus beau numéro va sans doute au magnifique segment consacré à La Reine des neiges et au royaume d’Elsa plongé dans la saison froide.

Avec des jeux d’éclairages bleutés, des flocons qui tombent partout sur la patinoire, de la pyrotechnie et des effets spéciaux pour frigorifier Elsa, sans compter la présence d’Olaf qui a suscité les cris et les rires des tout-petits, impossible de ne pas être éblouis.

Chorégraphies plus élaborées

Après un entracte, la seconde partie, qui ne dure qu’une trentaine de minutes, fait place à des chorégraphies encore plus élaborées, avec Aladin et une vingtaine de génies de la lampe, ainsi que les Histoires de jouets et le Roi Lion.

Le numéro final, qui conclut un spectacle qui dure 1 h 50 au total, rassemblait tous les personnages dans une grande chorégraphie.


Disney sur glace : 100 ans de magie est présenté jusqu’à dimanche au Centre Vidéotron, avec des représentations à 11 h et 15 h.