/en5minutes
Navigation

Pourquoi il y a des choses qui puent?

On dit souvent que l’odorat est le plus puissant des sens, celui qui nous prend carrément aux tripes.

Used socks isolated on the white background
Audrius Merfeldas - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

On dit souvent que l’odorat est le plus puissant des sens, celui qui nous prend carrément aux tripes. Et ce phénomène est particulièrement saisissant lorsqu’on hume quelque chose qui pue. Une mauvaise odeur apparaît souvent bien tenace, à notre plus grand déplaisir. Mais pourquoi les choses qui puent puent?  

On pourrait faire une longue liste des choses qui puent: la poche de hockey, les pets, les vidanges, de la nourriture qui pourrit, le chlore, les moufettes rayées, le purin, du pipi de chat, le repas de poisson de votre collègue evil réchauffé dans le four micro-ondes, le pain chez Subway.  

La faute aux bactéries  

Pour plusieurs de ces choses qui puent, les grandes responsables sont les bactéries.  

Les sourcils froncés indiquent qu’ils sont des pas fins.  

Prenons l’exemple qui nous intéresse: les poches de hockey. En faisant du sport, on transpire beaucoup. La transpiration en tant que telle ne sent rien, mais lorsqu’elle entre en contact avec la multitude de bactéries qui tiennent résidence sur notre peau, la game change.  

Les bactéries adorent notre transpiration. Elles en mangent - littéralement. Et ce sont les molécules volatiles qui résultent de cette boustifaille qui ne sentent pas bon. Pour simplifier l’histoire, ce sont les pets de bactéries qui puent. Comme les nôtres.  

- joke de pet -  

Chaud et humide  

Bon, on sait pourquoi une transpiration sportive pue, mais pourquoi la poche de hockey pue-t-elle? Aux dernières nouvelles, ce n’est pas la poche de hockey qui transpire.  

Les bactéries qui se nourrissent de sueur sont particulièrement énervées dans un environnement humide et chaud. Les bactéries de notre peau vont où le plaisir réside, et ils continuent donc leur festin sur l’équipement. On peut donc comprendre pourquoi les genouillères, protège-coudes, gaines, gants et chaussettes puent.

Un sac fermé avec des équipements sportifs tout mouillés et remplis de bactéries garde l’humidité et la chaleur. Les bactéries continuent donc leur boulot, empestant tranquillement les alentours.  

De plus, il a été prouvé que les équipements de sport en fibres synthétiques puent davantage que ceux en coton. Les fibres synthétiques semblent être un terrain fertile pour les bactéries! 

Chaque jour, les experts en vulgarisation d'En 5 minutes proposent un format audio inspiré de la page publiée dans Le Journal.

 

Bonnes ou mauvaises bactéries?  

Au-delà des mauvaises odeurs, les bactéries retrouvées dans de l’équipement sportif mal entretenu peuvent causer des maladies. Des lésions qui apparaissent toutes petites peuvent devenir infections (avec toutes les complications que ça implique) si l’équipement sportif n’est pas propre.  

Par contre, il faut quand même faire la part des choses concernant les bactéries présentes sur notre peau. Celles-ci ne sont pas nécessairement mauvaises pour nous. Elles font partie d’un écosystème assez bien régulé qui peut nous aider contre les attaques. La transpiration aussi aide à tuer les agents infectieux.  

La transpiration selon le point de vue d'un micro-organisme sur votre peau.  

Donc il n’est pas question de se laver à la brosse de BBQ pour diminuer la puanteur des poches de hockey. Il faut surtout bien entretenir son équipement: laisser sécher dans un endroit bien aéré, vaporiser de désinfectant, laver (si possible) et laisser sécher de nouveau.  

*En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, baladodiffusions, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et QUB Radio.