/sacchips/touching
Navigation

Un vétérinaire menace de tuer le chien d’un client incapable de payer les soins

Coup d'oeil sur cet article

Une famille de six enfants a eu bien peur de perdre son chien quand le vétérinaire a menacé d’euthanasier le pitou s’il ne recevait pas l’argent qui lui était dû pour les soins prodigués.

Le père de la famille britannique, Damo Brennan, avait amené sa chienne Luna d’urgence chez le vétérinaire après qu’elle se fut cassé la jambe.

À LIRE AUSSI: Des huissiers saisissent et vendent un chien

L’homme et le fils ont appris que la facture s'élèverait malheureusement à 7000 et 9000 dollars s’ils choisissaient de «réparer» la jambe du toutou. N’ayant pas les moyens de payer une telle chirurgie, Brennan a dû se résigner à choisir l’amputation.

 

 

Le lendemain, les Brennan ont été soulagés d’apprendre que tout s’était bien déroulé et que Luna se portait bien. Par contre, quand ils sont venus récupérer la chienne, une mauvaise surprise les attendait: la famille ne pouvait pas ramener le chien avant que la facture de plus de 1000 dollars soit payée. 

N’ayant pas les moyens de verser la somme entière sur-le-champ, le père de famille a offert de payer par versements hebdomadaires jusqu’à ce que l’entièreté de la dette soit remboursée, mais sans succès. Les employés de la clinique vétérinaire ont annoncé qu’ils garderaient le chien jusqu’à ce que la facture soit payée.

Par contre, le lendemain, le propriétaire de la clinique Vets4Pets située à Durham au nord-est de l'Angleterre a contacté Brennan pour lui dire qu’il devait payer sur-le-champ, sinon Luna serait euthanasiée.

Complètement désespéré, Damo Brennan s’est tourné vers Facebook pour recevoir l’aide de ses amis. En l’espace de quelques heures et par l’entremise d’une page de sociofinancement, la somme nécessaire a été amassée.

Le lendemain, Luna était de retour dans sa famille, et malgré sa patte en moins, elle se porte très bien.

Selon le Mirror, la famille Brennan a porté plainte contre la clinique vétérinaire à l’office de protection du consommateur.