/lifestyle/books
Navigation

Sortie mondiale pour La fiancée américaine

Le roman d’Éric Dupont sera publié à Londres et à New York en 2020

Eric Dupont
Photo courtoisie, Sarah Scott Éric Dupont

Coup d'oeil sur cet article

Bonne nouvelle pour l’écrivain québécois Éric Dupont : le géant de l’édition Harper Collins NY a acquis les droits mondiaux en anglais (excluant le Canada) du roman La fiancée américaine, best-seller primé, vendu à plus de 60 000 exemplaires au Québec et réimprimé six fois depuis 2012.

Mélanie Vincelette, éditrice chez Marchand de feuilles, a précisé que Songs for the Cold of Heart sortira simultanément à New York et à Londres en 2020 et que Harper Collins Publishers a versé une avance de 40 000 dollars américains pour cette acquisition.

Mme Vincelette ajoute que c’est la première fois qu’un écrivain québécois francophone sera publié simultanément à New York et à Londres par une grande maison d’édition américaine et non par sa filiale canadienne.

Heureux

« J’essaie d’arrêter de rire, mais c’est presque impossible, commente le Gaspésien Éric Dupont, qui enseigne la traduction à l’Université McGill. Je suis très content pour moi et pour mon éditrice, qui fut la première à se porter volontaire pour m’aider à porter ce livre vers les lecteurs. »

Harper Collins doit annoncer la nouvelle lundi au London Book Fair. Mélanie Vincelette est ravie. « C’est le sort que je souhaite pour tous les livres que je publie, mais quand ça arrive, ça relève presque du conte de fées tellement c’est rare. La fiancée américaine est un roman lumineux qui ronge et altère la vie de tout lecteur attentif. C’est un trésor incrusté de beauté qui sait tirer le lecteur de son abîme », commente-t-elle.

Traducteur

Elle ajoute que cette publication à New York n’aurait jamais été possible sans le travail acharné du traducteur Peter McCambridge, un Irlandais qui habite la ville de Québec depuis 10 ans. « Il a eu le courage de traduire une brique de 250 000 mots, car il croyait au fond de lui-même que le monde entier devait s’y intéresser. »