/sports/fighting
Navigation

Rivas pourrait affronter Tyson Fury

Le protégé de GYM fait partie d’une courte liste d’adversaires potentiels

Oscar Rivas
Photo Martin Alarie

Coup d'oeil sur cet article

On savait que la victoire d’Oscar Rivas contre Bryant Jennings pourrait le mener à un combat significatif avant la fin de l’année. Toutefois, ça pourrait arriver plus tôt que prévu.

Selon nos informations, Rivas (26-0, 18 K.-O.) fait partie d’une courte liste de trois adversaires potentiels qui a été remise à Tyson Fury (27-0-1, 19 K.-O.) dans les derniers jours. Le choc pourrait avoir lieu en juin aux États-Unis.

Le mois dernier, Fury a signé un contrat à long terme avec le réseau ESPN. On parle d’un pacte de cinq combats pour un montant supérieur à 100 millions $ américains. Pour le premier duel de cette entente lucrative, le Britannique souhaite obtenir un opposant crédible, mais qu’il pense vaincre sans trop de difficultés.

C’est à ce moment que Top Rank aurait proposé le nom de Rivas à celui qu’on surnomme « Gipsy King ». Le colosse de 6 pieds 9 pouces et 250 lb est celui qui aura le dernier mot dans le dossier.

Oscar Rivas
Photo d'archives AFP

Si son choix s’arrête sur le protégé de GYM, il est assuré que l’équipe de Rivas va lui conseiller d’aller de l’avant. Ce serait un combat où le Québécois d’origine colombienne serait assuré de toucher une bourse de quelques millions de dollars.

Il ne pourrait pas refuser cette opportunité à moins d’une blessure importante. Le train passe enfin et il doit embarquer dedans. C’est aussi simple que cela.

Combat majeur

Si le choc Rivas-Fury se concrétisait dans les prochains jours, ce serait une nouvelle majeure pour la boxe québécoise.

Ce serait le plus gros duel pour un lourd originaire du Québec depuis le premier affrontement entre Bermane Stiverne et Deontay Wilder en 2015. Il y avait aussi eu celui de Jean-François Bergeron, qui avait croisé le fer avec le Russe Nikolay Valuev en 2007. Bref, ça n’arrive pas tous les jours.

Pour ce qui est du combat proprement dit, il ne faut pas se bercer d’illusions. Rivas aurait toute une commande sur les bras. Fury est un excellent boxeur en plus d’être un bon vendeur de billets. Il se passe toujours quelque chose lors de ses conférences de presse en raison de ses propos acerbes.

À son dernier combat, Fury a livré un verdict nul controversé à Wilder. Les amateurs auraient voulu une revanche au printemps, mais le projet a été déplacé à l’automne.

Ça bouge pour Alvarez

Du côté d’Eleider Alvarez (24-1, 12 K.-O.), il rentre à Montréal dans les prochaines heures. Il doit se rapporter au gymnase au début de la semaine prochaine.

Mardi, le site spécialisé Boxingtalk a rapporté que l’Américain Jesse Hart (25-2, 21 K.-O.) pourrait affronter l’ancien champion du monde WBO des mi-lourds en juin prochain aux États-Unis.

On a eu la confirmation que Hart faisait partie d’une liste de trois opposants, mais le combat n’est pas encore coulé dans le béton. Les négociations sont amorcées avec Top Rank.

Hart fait le saut chez les mi-lourds après avoir disputé ses 27 premiers combats professionnels à 168 lb. Ses deux défaites sont survenues en combat de Championnat du monde WBO contre Gilberto Ramirez.