/entertainment/tv
Navigation

Un superhéros bien québécois

Le Montréalais Cameron Brodeur joue dans «The Umbrella Academy» sur Netflix

Cameron Brodeur, Blake Talabis, Eden Cupid, Dante Albidone, Aidan Gallagher et Ethan Hwang dans <i>The Umbrella Academy</i>.
Photo Courtoisie, Christos Kalohoridis, NETFLIX Cameron Brodeur, Blake Talabis, Eden Cupid, Dante Albidone, Aidan Gallagher et Ethan Hwang dans The Umbrella Academy.

Coup d'oeil sur cet article

C’est après avoir auditionné sur son téléphone que Cameron Brodeur, un jeune acteur québécois, a décroché un rôle dans The Umbrella Academy, l’une des séries de l’heure sur Netflix. Un rôle qui a exigé sept mois de tournage à Toronto et Hamilton.

En entrevue au Journal, le comédien de 16 ans parle d’une aventure mémorable. « Ç’a été une de mes expériences de tournages préférées », confie le jeune homme de Candiac, en Montérégie.

Lancée le mois dernier sur Netflix, The Umbrella Academy raconte l’histoire de sept enfants surdoués adoptés par Reginald Hargreeves (Colm Feore), un célèbre milliardaire qui veut sauver le monde en formant l’académie Umbrella.

The Umbrella Academy met en vedette Ellen Page, Aidan Gallagher, David Castneda et Robert Sheedan. Cameron Brodeur incarne l’un des superhéros dans sa jeunesse, soit Luther, alias Numéro 1/Spaceboy, joué par Tom Hopper à l’âge adulte. Ce dernier mesure 6 pieds 5 pouces, alors Cameron Brodeur devait être le plus grand du groupe.

On le voit dans 6 des 10 épisodes du drame d’action. La première scène où apparaît Cameron Brodeur dépeint un braquage de banque où les jeunes interviennent avec leurs pouvoirs. Le tournage de cette seule séquence s’est étiré sur un mois à cause des effets spéciaux.

« Entre janvier et juillet 2018, je faisais des allers-retours en avion entre le plateau de tournage et l’école, raconte Cameron Brodeur au téléphone. J’ai fait beaucoup, beaucoup de route. J’ai adoré ça, même si c’est difficile de faire les deux. »

Au cinéma

Une carrière prometteuse se dessine pour Cameron Brodeur.

On peut le voir depuis trois ans dans la série jeunesse Amélie et compagnie sur TFO. On le verra également au grand écran en novembre prochain dans Midway, une méga production hollywoodienne tournée à Montréal, réalisée par Roland Emmerich (Independance Day) et mettant en vedette Dennis Quaid, Mandy Moore et Nick Jonas.

« Je joue un soldat durant la Deuxième Guerre mondiale, commente-t-il. Je n’avais jamais fait un tournage de cette ampleur. J’ai vraiment hâte que ça sorte et que les gens voient ça. »

40 auditions par année

Plus jeune, Cameron Brodeur était prédestiné à devenir danseur, puisque sa mère est propriétaire d’une école de danse. Mais lorsqu’il a vu une de ses amies au petit écran à l’âge de dix ans, il a demandé à sa mère comment faire pour s’y retrouver lui aussi.

Avec l’aide d’un agent, il passe aujourd’hui de 30 à 40 auditions par année, dont plusieurs sur son téléphone. C’est d’ailleurs grâce à une courte vidéo filmée avec son téléphone qu’il a décroché le rôle dans The Umbrella Academy.

Même s’il cherche à jouer le plus possible, l’acteur, qui termine son secondaire cinq, n’abandonne pas ses études. Il vient d’être accepté en cinéma au Collège Dawson.

Rien n’a été confirmé, mais les rumeurs sont fortes pour une deuxième saison de la série The Umbrella Academy.

« Je ne sais pas si je serai dedans, mais j’espère vraiment que ça va arriver. Netflix, c’est un gros nom. Je m’en fais parler plus que mes autres projets. J’espère que ça va avoir un impact pour le futur. »