/24m/city
Navigation

Des dépôts à neige presque remplis à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

 MONTRÉAL | Depuis le début de l’hiver, il est tombé environ 210 cm de neige à Montréal, si bien que certains sites de dépôts à neige sont pratiquement au maximum de leur capacité. 

 À bord de l’Hélicoptère TVA Nouvelles jeudi, la journaliste de TVA Nouvelles Kariane Bourassa a pu constater la situation en compagnie de Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal. 

 Parmi les 12 sites de dépôt à neige, certains commencent à être remplis à un niveau critique, notamment dans l’arrondissement d’Anjou, où le site Ray-Lawson est plein à 90 % de sa capacité. 

 «Pour l’ensemble de nos sites, on a encore de la place pour une petite tempête», a mentionné M. Sabourin. 

Photo d'archives, AGENCE QMI

 Depuis le début de la saison hivernale, il a fallu près de 350 000 voyages de camions pour ramasser toutes les accumulations au sol. 

 Au dépôt Armand-Chaput, dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, on a reçu environ un million de mètres cubes de neige et il reste encore un peu de place pour y accumuler de la neige. Si le site a l’air relativement petit du haut des airs, il fait tout de même l’équivalant de 15 terrains de football, selon M. Sabourin. 

 La Ville de Montréal peut aussi compter sur une quinzaine de chutes à neige, qui reçoivent entre 25 % et 30 % de toute la neige. Celle-ci tombe dans un trou de 30 mètres de profondeur, dans un couloir d’égout de cinq mètres de large «gros comme un tunnel de métro», a décrit M. Sabourin. 

 «Là, on a un avantage, parce que la capacité est illimitée. Cette neige-là va être traitée à la station d’épuration», a-t-il précisé.