/news/currentevents
Navigation

Deux enquêtes et une réprimande

Le MTQ juge qu’Excavations Tourigny n’est pas un entrepreneur problématique

Le 5 mars, le camionneur aurait percuté l’arrière du véhicule de déneigement, qui s’est retrouvé suspendu au viaduc.
Photo d’archives, Agence QMI, Marc Vallières Le 5 mars, le camionneur aurait percuté l’arrière du véhicule de déneigement, qui s’est retrouvé suspendu au viaduc.

Coup d'oeil sur cet article

Après deux accidents en quelques mois et un avis de réprimande, l’entrepreneur en déneigement récemment impliqué dans une collision mortelle sur l’autoroute 40, à Portneuf, affirme qu’il sera « probablement escorté par la Sûreté du Québec pour terminer son contrat ».

Le 5 mars dernier, un camionneur de 60 ans a perdu la vie après une collision avec un véhicule de déneigement, sur l’autoroute 40. La police et la CNESST poursuivent toujours leur enquête.

« Excavations Tourigny a présenté la nouvelle méthode que nous allons employer sur l’autoroute pour protéger nos employés. On va probablement être escortés par la SQ pour terminer notre contrat », a expliqué Nancy Jolin, directrice des opérations et des ressources humaines de la compagnie.

De justesse

À la suite de cet accident, un automobiliste a contacté Le Journal pour dénoncer une situation vécue dans ce secteur. « Le 8 février, j’ai adressé une plainte au MTQ pour au moins trois camions de déneigement complètement immobilisés entre Donnacona et Saint-Marc-des-Carrières », a notamment mentionné Guillaume Paquet.

Ce dernier affirme qu’il a réussi à éviter de justesse les camions. « Je me sens coupable et frustré que l’accident du 5 mars soit arrivé. Je ne sais pas si ma plainte a servi à quelque chose », a-t-il ajouté.

Le président de l’entreprise Excavations Tourigny inc. affirme qu’il n’a rien à se reprocher malgré une réprimande du ministère des Transports du Québec (MTQ) reçue cet hiver. L’avertissement ne serait pas lié à une négligence.

Un porte-parole du MTQ a confirmé l’envoi de cette réprimande. « Depuis le début de l’hiver, le Ministère a émis un avis de réprimande à Excavations Tourigny inc. dans le cadre de l’exécution de ce contrat et, conformément au devis, le Ministère a imposé une retenue de 2000 $ », a fait savoir Guillaume Paradis, de Transports Québec.

« C’était pour un bris de véhicule, un véhicule qui n’était pas disponible », a répliqué le président Alain Tourigny.

Hiver difficile

Le 7 novembre 2018, une autre collision a fait trois blessés graves dans Portneuf. Les trois personnes procédaient à des travaux d’entretien sur l’autoroute 40, à Cap-Santé. L’enquête n’est pas terminée.

Le Ministère a également reçu 14 plaintes et signalements quant au déneigement de l’autoroute Félix-Leclerc pour le secteur entretenu par Excavations Tourigny inc. De façon générale, ces plaintes et signalements portent sur l’état de la chaussée, le manque d’abrasif et la technique de déneigement en formation serrée, qui n’est pas utilisée à cet endroit.

Le MTQ souligne toutefois qu’Excavations Tourigny « n’est pas un entrepreneur à problème » et que ces faits ne sont « pas inhabituels ». « Quand il arrive des accidents, ça met de la pression. Pas juste sur moi, mais sur toute l’équipe. Même quand on n’est pas responsables, on a à se défendre. On en fait plus que les devis en demandent », termine M. Tourigny.