/entertainment/tv
Navigation

Jeune comédienne au grand cœur

Âgée de 10 ans, Simone Phaneuf remet 10 000$ à Rêves d’enfants

Simone Phaneuf
Photo Chantal Poirier Simone Phaneuf joue le rôle de la petite Caroline dans la série Une autre histoire, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé. Debbie Lynch-White campe le personnage à l’âge adulte.

Coup d'oeil sur cet article

Quand elle a appris qu’elle serait payée pour jouer dans la série Une autre histoire, la jeune Simone Phaneuf a dit à ses parents qu’elle n’avait pas besoin de cet argent. La comédienne de 10 ans a décidé de faire don de ses cachets de la dernière année, qui totalisent 10 000 $, à la Fondation Rêves d’enfants.

Simone Phaneuf est une petite fille au grand cœur. L’an dernier, pour son neuvième anniversaire, elle a demandé à ses amis et leurs parents de ne pas lui faire de cadeaux. Elle voulait plutôt qu’ils fassent des dons à Rêves d’enfants.

« Je trouvais que j’étais déjà assez gâtée et qu’il y avait beaucoup de jouets dans la maison, dit-elle au Journal. Je n’en avais pas besoin de plus. »

Elle avait entendu parler de la fondation peu de temps auparavant et avait été touchée par la cause des enfants malades.

« Il y a beaucoup d’enfants qui vont mourir très jeunes, dit-elle. Si je savais que je mourrais bientôt, j’aimerais ça accomplir mon rêve. »

Environ 150 $ avaient alors été remis à la fondation, grâce aux amis de Simone et leurs parents.

Réaliser son rêve

Quelques mois plus tard, Simone réalisait son propre rêve d’être comédienne en décrochant le rôle de la petite Caroline, que campe Debbie Lynch-White à l’âge adulte, dans la série Une autre histoire, sur ICI Radio-Canada­­­ Télé.

« Ça faisait des années qu’elle rêvait de faire de la télé, mais nous avions toujours refusé, car nous sommes un peu dans le milieu », mentionne sa mère Véronique Bigras, qui travaille avec son conjoint Benjamin pour le Groupe Phaneuf (Louis-José Houde, François Bellefeuille).

Après avoir passé des auditions, Simone était acceptée dans deux agences. « Quand nous avons signé le contrat avec elle et qu’elle a appris qu’elle serait payée, elle n’en revenait pas », dit sa mère.

« Elle nous a alors dit qu’elle n’avait pas besoin de cet argent et qu’elle voulait le donner aux enfants malades, ajoute-t-elle. Nous avons donc décidé que nous ferions un bilan à la fin de la première année de son contrat. »

Avec la série Une autre histoire, la publicité pour la mycose des ongles et une participation à l’émission Prière de ne pas envoyer de fleurs, Simone Phaneuf a ainsi amassé 10 000 $, qu’elle a remis à Rêves d’enfants il y a quelques jours.

« Pour un enfant, c’est difficile de comprendre ce que représente 10 000 $, dit Véronique Bigras. C’est déjà beaucoup, 50 $. Peut-être qu’elle n’aurait pas eu la même réflexion à 14 ou 15 ans ! Mais son geste nous rend très fiers. C’est un bel âge pour sensibiliser à la philanthropie. »