/sports/baseball
Navigation

Une situation fâcheuse pour «Vlad Junior»

Vladimir Guerrero jr.
Photo le Journal de Montréal, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Blessé depuis la semaine dernière, Vladimir Guerrero fils a été officiellement cédé au camp des ligues mineures, jeudi, par l’organisation des Blue Jays de Toronto. 

Déjà, les amateurs devinaient que la présence de Guerrero fils au camp d’entraînement des Jays était terminée, mais c’est maintenant un fait. Du même coup, «Vlad Junior» ratera inévitablement les deux matchs préparatoires de la formation torontoise au Stade olympique de Montréal, les 25 et 26 mars, face aux Brewers de Milwaukee. 

En raison de sa blessure à un muscle de l’abdomen subie le 8 mars, Guerrero fils doit être à l’écart pour une période minimale de trois semaines. 

Guerrero fils, qui célébrera ses 20 ans samedi, a été limité à quatre coups sûrs en 19 présences officielles au bâton lors du calendrier préparatoire. Il n’a d’ailleurs pas été en mesure de frapper un seul circuit. 

Ayant évolué avec quatre clubs différents dans les ligues mineures en 2018, le fils de Vladimir Guerrero avait maintenu une moyenne au bâton de ,381. Il avait affiché un rendement de ,402 en 61 matchs au niveau AA avec les Fisher Cats du New Hampshire. 

En action jeudi après-midi, à Dunedin, les Blue Jays ont par ailleurs livré un verdict nul de 1-1 face aux Yankees de New York, dans la Ligue des pamplemousses. Le partant des Jays Matt Shoemaker a bien fait en ne cédant qu’un seul point en cinq manches et un tiers de travail. 

Un premier circuit pour Russell Martin 

De son côté, le Québécois Russell Martin a frappé un premier circuit depuis son retour avec les Dodgers de Los Angeles, mercredi soir, dans un match de la Ligue des cactus disputé à Glendale, en Arizona, contre les White Sox de Chicago. 

Dans une défaite de 10 à 7 des Dodgers, Martin a profité d’une présence au bâton, en quatrième manche, pour frapper l’offrande du partant Manny Banuelos de l’autre côté de la clôture. Ce circuit en solo a d’ailleurs mis fin à la journée de travail de l’artilleur mexicain. 

Tout juste avant le Québécois, Cody Bellinger avait pour sa part claqué une longue balle de deux points contre Banuelos. 

«Je pense que nous sommes en bonne position, a réagi le gérant Dave Roberts, sur le site web du baseball majeur, en commentant les circuits réalisés par Bellinger, Martin et Kike Hernandez. Le défi est simplement de garder ces gars-là prêts et en santé.» 

Martin et Bellinger ont notamment été laissés de côté récemment, par mesure de précaution, en raison de maux de dos. 

Le Québécois, qui a été employé comme receveur lors des six premières manches de la rencontre de mercredi, présente une moyenne au bâton de ,308 depuis le début du calendrier préparatoire. Il a réussi quatre coups sûrs en 13 présences, cumulant quatre points produits et quatre points comptés.