/news/politics
Navigation

10 M$ réclamés par l’Université Laval en lien avec le tramway

Tramway
Photo courtoisie Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’Université Laval réclame au gouvernement Legault une somme qui pourrait aller jusqu’à 10 millions $ pour financer des aménagements extérieurs qui devront être réalisés sur son campus, en lien avec le passage du tramway. 

Cette somme s’ajoute au montage financier déjà annoncé, soit une participation de 3 milliards $ de Québec et d’Ottawa, à laquelle s’ajoutent 300 millions $ provenant de la Ville de Québec. 

Même si l’Université Laval tient à souligner que ce montant n’est qu’une «estimation» pour l’instant, il s’agit de la demande qui a été formulée au ministère des Finances dans un document déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires. 

Relier le réseau 

L’établissement veut s’assurer que son réseau de pistes cyclables, de passages piétonniers, de tunnels souterrains et d’artères routières est «relié de façon harmonieuse» à celui du réseau de transport structurant, explique la porte-parole, Andrée-Anne Stewart. 

«Il faut s’assurer que notre réseau est compatible, il faut qu’il y ait un raccordement avec celui de la Ville. Mais les dépenses en lien avec ce genre de travaux n’entrent pas dans notre budget de fonctionnement, qui est dédié à l’enseignement et à la recherche», affirme Mme Stewart. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

L’estimation des coûts n’est pas terminée, mais l’Université Laval tenait à «sensibiliser» le gouvernement Legault à ces dépenses à venir, afin de «travailler en amont», ajoute la porte-parole. 

Mme Stewart tient à rappeler que l’université «est entièrement en accord» avec ce projet. 

Refus net de Québec 

Au cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, on considère toutefois que c’est à la Ville de Québec de payer pour ces dépenses puisqu’il s’agit de son projet, indique l’attachée de presse, Sarah Bigras. 

Le gouvernement Legault a répété à maintes reprises qu’il ne versera pas un sou de plus pour le tramway que la somme de 1,8 milliard $ à laquelle il s’est déjà engagé. 

Au cabinet du maire Régis Labeaume, on a refusé hier en fin de journée de commenter la demande de financement de l’Université Laval, affirmant qu’il était trop tôt pour le faire.