/sports/hockey/canadien
Navigation

Des Hawks raplombés

Des Hawks raplombés
Photo d'archives, USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

Le 9 décembre dernier, le Canadien sortait du United Center de Chicago avec un gain de 3 à 2. Malgré huit punitions, le CH avait trouvé une façon de triompher des Blackhawks.

À ce moment-là, les Hawks inventaient des façons de perdre. Au classement général, ils croupissaient au 31e et dernier rang de la LNH avec un dossier de 9-17-5. Derrière le banc de l’équipe depuis un peu plus d’un mois après le congédiement de Joel Quenneville, Jeremy Colliton n’avait pas encore eu le temps de laisser son empreinte sur son groupe.

Le CH retrouvera une équipe bien différente sur la glace du Centre Bell. Depuis le passage du Tricolore en Illinois, les Blackhawks ont repris vie avec une fiche de 22-13-4. Mathématiquement, ils sont encore dans la course aux séries dans l’Ouest avec un retard de six points sur les Coyotes de l’Arizona.

« Ils ne seront pas une proie facile, a prévenu Andrew Shaw. En deuxième moitié de saison, ils sont excellents. On doit s’attendre à ce qu’ils soient affamés. Ils ont connu une troisième période difficile contre Toronto et ils voudront rebondir. Nous devrons être prêts pour ça. »

Malgré une mauvaise troisième période, les Hawks ont tout de même battu les Leafs 5 à 4, mercredi, pour signer un quatrième gain d’affilée.

Une mémoire à court terme

Si les Hawks traversent des jours heureux, c’est le contraire pour le Canadien. Pour Brendan Gallagher, il sera important d’oublier le passé.

« Ça ne nous aidera pas de nous apitoyer sur le dernier mois, a-t-il précisé. On a 11 matchs à jouer et on est en contrôle. On a une occasion de réussir quelque chose de vraiment agréable. On se concentre sur ces 11 matchs-là et à tout faire ce qu’on peut pour rentrer (en séries). »

« Il faut ressentir l’urgence, a renchéri Phillip Danault. Nous n’avons pas le choix, nous sommes rendus là. Il ne faut pas 15 ou 17 gars, il faut 20 gars à cette période de l’année. Nous avons besoin de tout le monde. C’est la seule façon que nous pouvons gagner. Nous le faisions en début de saison. Nous venons de tenir un bon entraînement. Je crois que le message est clair. »