/sports/opinion/columnists
Navigation

Inacceptable!

Coup d'oeil sur cet article

UNIONDALE  |  Étrangement, au moment où l’instinct de survie devrait procurer un sentiment d’urgence aux joueurs du Canadien pour qu’ils sortent en lions, ils ont attaqué un match sans lendemain avec une première période à jeter aux ordures.

Évidemment, l’entraîneur-chef Claude Julien semblait faire des ulcères d’estomac lors de son point de presse d’après-match tellement la première période de ses hommes s’est avérée indigeste. 

Les Islanders, qui tentent de corriger le tir après de récents insuccès qui menacent de les faire glisser au classement, ont abordé le match avec le couteau entre les dents, dirigeant 15 lancers, dont plusieurs menaçants, en direction de Carey Price. C’est sans compter bon nombre d’incursions en zone offensive qui se sont soldées par des tirs imprécis.

Par moment, Price devait se demander pourquoi ses coéquipiers avaient choisi ce moment pour le laisser se débrouiller seul dans le tourbillon.

« On s’est fait totalement surclasser en première période. Totalement ! C’est inacceptable », a maugréé sans détour Julien après coup. 

« On s’est mis à jouer en deuxième période et le match s’est terminé de la façon qu’on l’a commencé avec une mauvaise décision qui nous a coûté le match », a-t-il ajouté en réaction au cafouillis de Brett Kulak et Max Domi, qui a ouvert la voie au but fatal.

Réveil nécessaire

Tandis que le Canadien s’accrochait à une égalité et à un potentiel point, la prise de risque inutile en fin de match n’a manifestement pas plu au pilote.

« C’est sûr que c’est frustrant. Quand il reste moins de trois minutes, tu as l’occasion d’aller chercher un point, peut-être même deux. Dans notre situation, on a besoin des victoires, on a besoin des points. C’est normal que ce soit frustrant, surtout de la façon dont ça s’est produit, avec une première période inacceptable », a-t-il lancé.

Maintenant, son équipe devra trouver des solutions parce que le temps va commencer à manquer. Bien conscient de la situation, Julien ne peut qu’espérer que ses joueurs ressentent la même urgence à reprendre leurs bonnes habitudes de travail.

Il a d’ailleurs passé son message en saluant l’effort des Islanders, que les siens devraient tenter de calquer.

« Je sais que quelqu’un a dit que l’autre équipe semble prête pour les séries. Je pense qu’on a beaucoup [de gars] de notre équipe qui doivent réaliser qu’on est dans le portrait des séries et il va falloir jouer de la façon qu’eux autres ont joué ce soir (hier), avec un peu plus de concentration, de meilleures décisions et une meilleure exécution. »